Proposition de stage en Architecture

Terre Construite est une association née de la volonté de faire se rencontrer des étudiants en architecture et des ouvriers sur un chantier. L’association s’est donnée pour vocation l’échange de techniques constructives.

Ayant pu constater que la formation des étudiants en architecture avait un caractère presque exclusivement théorique notre ambition est de leur offrir un cadre où ils puissent s’initier aux pratiques du chantier. Mener leurs propres expériences, puisque:  «de la pratique, on apprend qu’en la pratiquant» (Bourdieu, Esquisse d’une théorie de la pratique). La pratique du métier d’architecte ne se réduit pas à celle du dessin conceptuel, c’est aussi la pratique de la construction.

La récente réforme de l’enseignement de l’architecture en France prévoit sur l’ensemble du cursus près de 12 mois d’inscription dans un cadre professionnel. Or, dans les faits ces stages ne sont que dans de rares occasions enrichissants dans tous les sens du terme. Ils sont mal payés et n’apprennent que peu. De plus, compte tenu du nombre de structures professionnelles susceptibles d’accueillir ce contingent croissant d’étudiants, le risque d’engorgement est latent.

Aussi, notre intention est de proposer une alternative en terme de formation. De notre point de vue, l’architecte, s’il veut prétendre un jour à coordonner les corps de métiers, se doit,  à l’instar d’un chef d’orchestre, d’avoir une pratique de soliste. Il ne sera architecte qu’à condition de ne pas oublier son suffixe : Tekton, qui signifie en grec, ouvrier spécialisé. Nous avons choisi le matériau terre, outre ses qualités propres, parce qu’il est propice à l’auto-construction, gratuit et d’une appréhension intuitive.

Voici le principe de l’échange : Terre Construite s’engage à offrir à l’étudiant son terrain d’expériences, l’hébergement dans une de ses structures d’accueil, l’outillage et les matériaux requis pour mener à bien son entreprise. L’association signera sa convention de stage et validera les compétences acquises ; en échange de quoi l’étudiant s’engage à travailler aux projets de l’association en collaboration avec la Communauté, ainsi qu’à l’extension de la capacité d’accueil associative. Toute candidature sera étudiée par le conseil d’administration de l’association et si elle est acceptée fera l’objet d’un suivi personnalisé.

Pour tous renseignements complémentaires, adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : atahualpa@hotmail.com
Cyrille Arvois, Secrétaire de l’association Terre Construite

 


94 commentaires

1 2
  1. TELLAT dit :

    Bonjour,
    Je suis étudiant en 2ème année à l’école d’architecture de Paris la villette, et je suis à la recherche d’un stage chantier.

  2. Tellat,

    C’est en tant que secrétaire de l’association Terre Construite que j’accuse réception de ton courrier de demande de stage.
    Pour lors, et suite à la conclusion récente du chantier de l’école San-Cayetano, l’association n’a pas de gros projet en cours.
    Par contre, la phase conception des prochains est engagée. Ce que j’entends par phase conception, tu l’auras compris, c’est ce travail préalable qui va du dessin à la recherche de financements en passant par la précision du rôle de chaque acteur dans la prochaine entreprise. Nous travaillons actuellement à la définition d’un calendrier. Trois projets de coopération avec la communauté indigène d’Amaicha devraient nous impliqués à nouveau sur le terrain et dans de longs chantiers dès octobre 2012.

    1. le musée de la Communauté (projet de long terme, 5 ans)
    2. la cerveceria de algarroba (projet ponctuel, de 3 à 6 mois, qui prendra certainement place de fin 2012 à début 2013)
    3. une fabrique d’adobes (projet conditionné à l’obtention de subventions, en cours de traitement)

    Si tu veux te joindre à nous pour la conception de l’un de ces projets, ton aide est d’ores et déjà la bienvenue.
    Si tu veux, à proprement parler, être physiquement engagé sur un chantier en Argentine, il te faudra patienter jusqu’en octobre prochain.
    Précise-moi les dates, les objectifs et la durée de ton stage, en prenant la peine de répondre brièvement à ces quelques questions:

    1. niveau de langue?
    2. pratiques antérieures de chantier?
    3. attentes et raisons d’entreprendre ce stage?
    4. pourquoi choisir les matériaux naturels?
    5. distance de ton plus grand voyage?
    6. durée de ton séjour le plus long à l’étranger?
    7. expériences de cohabitation?

    En te souhaitant une bonne réception,
    bien à toi, Cyrille Arvois,
    architecte-urbaniste
    secrétaire de l’association Terre Construite.

  3. Fatma Bououni dit :

    J’ai accéder à votre site sur internet et l’idée de joindre la théorie à la pratique m’a paru intéressante donc j’ai voulu vous contacter…
    jeune architecte de l’ENAU niveau 5ème année, motivée sérieuse et ponctuelle, j’aimerais pouvoir passer un stage professionnel au sein de votre association, ce serait une expérience assez enrichissante pour ma future carrière d’architecte.
    Merci de bien vouloir me répondre.
    Je joins mon CV.
    Si vous êtes intéressés par ma demande, un portfolio vous sera envoyé pour avoir plus d’idée de mon travail.

  4. Alice Micolier dit :

    Bonjour, je suis actuellement étudiante en 1ère année à l’école d’ingénieur de l’INSA de Lyon. Je dois effectuer cet été (entre mi-juin et fin août) un stage ouvrier d’une durée moyenne de quatre semaines. Je suis depuis très longtemps intéressée par l’humanitaire, mais aussi par l’urbanisme. Participer à un projet avec votre association m’offre l’opportunité d’allier ces deux facettes.

    Je vous joins les réponses à mon questionnaire.

    En espérant que ma demande retiendra votre attention,

    Cordialement, Alice.

  5. Samir Hachem SOUALMI dit :

    Bonjour,
    Je vous envoie ma candidature en vue de postuler pour un stage HMONP. Je vous prie de trouver ci-joint mon CV , lettre de motivation et un extrait de mon portfolio.
    Veuillez trouver ci-joint le lien de mon portfolio : http://www.wix.com/samirsoualmi/portfolio
    Je suis très intéressé par la construction en terre, vous trouverez sur mon site mon projet de fin d’étude en 2007 totalement fait avec la terre locale.
    j’ai fait plusieurs exposés sur le sujet aussi. En espérant attirer votre attention. Merci par avance

    Cordialement,
    Samir Hachem SOUALMI.

  6. Estelle Francois dit :

    Bonjour,

    Actuellement en échange Erasmus (M1) en Pologne, je termine mon année scolaire fin juin, c’est pourquoi je suis en recherche d’un stage pour mettre à profit mon été. Baignant depuis 10 mois maintenant dans une dynamique d’expérience à l’étranger, mon choix se porte naturellement sur les stages que vous proposez.

    Je me présente, Estelle FRANCOIS, étudiante en architecture à Paris Val de Seine, je viens de prendre connaissance de votre proposition de stage sur le site web de mon école.
    Il est inscrit dans un article tiré du site : http://terreconstruite.unblog.fr/, de s’adresser
    à vous pour obtenir davantage de renseignements, c’est pourquoi voici ci-dessous une liste de mes premières interrogations, je vous remercie d’avance pour le temps passer y répondre.

    Premières interrogations:
    - Quelle est la durée du stage ?
    - Combien de participants, de quels horizons (étudiants, professionnels, étrangers, locaux)…?
    - En tant qu’étudiant quelles sont les qualités requises ?
    - Comment accède-t-on à AMAICHA ? Comment s’organise l’aller (individuel, groupe)….
    - Quel niveau d’espagnol est recommandé pour communiquer pendant le stage ?

    Je possède le niveau baccalauréat en espagnol, je manque de pratique mais je reconnais avoir
    amélioré ma compréhension au contact des étudiants espagnols tout au cours de cette année Erasmus, pendant laquelle j’ai nettement renforcé mes acquis en anglais.

    - Compter davantage sur l’anglais pour communiquer est-ce un frein pour mener à bien ce stage?

    Ayant déjà de multiple voyage à mon actif, Mexique, Australie, Vietnam (séjour humanitaire, petits travaux d’entretiens au sein d’un orphelinat) …, je vois dans votre proposition de stage l’opportunité d’allier mes études à ma fascination pour les découvertes culturelles.

    De plus, issu d’étude en art-appliqué, l’apprentissage des procédés traditionnels en matière
    de construction en matériaux naturels constituerait un apport de connaissances techniques concrètes me permettrait de compléter ma formation d’architecte pour le moment essentiellement théorique et conceptuelle.

    Dans le cas d’une éventuelle candidature de ma part, à qui dois-je m’adresser dorénavant ?

    Cordialement,
    Estelle FRANCOIS

  7. Estelle,

    C’est en tant que secrétaire de l’association Terre Construite que j’accuse réception de ton courriel de demande de précisions.

    Je commence par répondre dans l’ordre à tes questions, ensuite ce sera mon tour de t’en adresser.

    - La durée des stages varient selon les objectifs pédagogiques et l’emploi du temps de chacun, comme en témoigne les commentaires de l’article.
    - Les équipes sont composées en fonction des projets associatifs, elles intègrent toujours des habitants de la Communauté d’Amaicha et des volontaires de toutes provenances géographiques et disciplinaires (constructeur, architecte, archéologue, paysagiste, urbaniste, géographe…)
    - La curiosité, la ténacité, la convivialité, l’esprit d’équipe et d’initiative…
    - Le voyage jusqu’à Amaicha reste à ta charge, tu trouveras ici une carte de localisation, et , les recommandations aux participants pour les questions pratiques
    - Il s’agit d’une association franco-argentine, les équipes de travail sont bilingues. Donc toutes les équipes intègrent des francophones et sur le chantier l’espagnol usuel s’apprend vite.

    Pour répondre tout de suite à quelques questions fréquentes…
    Terre Construite est une association loi 1901 de droit français. C’est donc une association a but non-lucratif qui travaille dans la coopération au nord de l’Argentine. Elle ne dispose d’aucune subventions et se finance avec la cotisation de ses membres adhérents.
    Tu trouveras ici l’avant-projet rédigé en 2007 ainsi que son nota-bene.
    Nous offrons le logement, le transport, l’outillage, les matériaux, la formation et le réseau d’acteurs locaux en échange de ta force de travail (6h/j et 5j/s) et d’une cotisation de 5 euros quotidiens durant ton séjour. Tu administreras directement ces 5 euros selon les nécessités du chantier auquel tu participeras.
    Les stages que nous proposons ne sont donc pas rémunérés. Malheureusement nous n’en avons pas les moyens. Ceci étant dit, avec 150 euros par mois destinés aux chantiers et 150 de plus pour les frais courants on ne manque de rien à Amaicha del Valle. Je ne crois pas qu’on puisse en dire autant d’un étudiant-stagiaire dans une structure professionnelle en France qui gratifié de 436 euros pour un temps plein, doit ensuite se loger, se nourrir, se vêtir, se déplacer…

    quelques informations supplémentaires:

    Pour lors, et suite à la conclusion récente du chantier de l’école San-Cayetano, l’association n’a pas de gros projet de construction en cours. Nous poursuivons le travail d’analyse engagé en 2009 pour le code urbain et le relevé du territoire communautaire.

    Par contre, la phase conception des prochains projets est engagée. Ce que j’entends par phase conception, tu l’auras compris, c’est ce travail préalable qui va du dessin à la recherche de financements en passant par la précision du rôle de chaque acteur dans la prochaine entreprise. Nous travaillons actuellement à la définition d’un calendrier. Trois projets de coopération avec la communauté indigène d’Amaicha devraient nous impliqués à nouveau sur le terrain et dans de longs chantiers dès septembre 2012.

    1. le musée de la Communauté (projet de long terme, 5 ans)
    2. la brasserie d’algarroba (projet ponctuel, de 3 à 6 mois, qui prendra certainement place de fin 2012 à début 2013)
    3. une fabrique d’adobes (projet conditionné à l’obtention de subventions, en cours de traitement)

    Si tu veux te joindre à nous pour la conception de l’un de ces projets, ton aide est d’ores et déjà la bienvenue.
    Si tu veux, à proprement parler, être physiquement engagée sur un chantier en Argentine, il te faudra patienter jusqu’en septembre prochain.
    Nous sommes en train de constituer l’équipe et pour des questions d’ordre pratique le nombre de places est limité.
    Ton aide est donc la bienvenue.
    Précise-moi les dates, les objectifs et la durée de ton séjour, en prenant la peine de répondre brièvement à ces quelques questions:

    1. niveau de langue?
    2. pratiques antérieures de chantier?
    3. attentes et raisons d’entreprendre ce stage?
    4. pourquoi choisir les matériaux naturels?
    5. distance de ton plus grand voyage?
    6. durée de ton séjour le plus long à l’étranger?
    7. expériences de cohabitation?

    En te souhaitant une bonne réception,
    bien à toi, Cyrille Arvois,
    architecte-urbaniste
    secrétaire de l’association Terre Construite.

  8. Kaila San Fabián García dit :

    Monsieur, Madame,

    Je viens par la présente solliciter un stage dans votre association « Terre construite » afin de compléter mes connaissances théoriques.
    Etudiante en dernière année à l’école d´Architecture de A Coruña, en Espagne, je suis actuellement en mobilité à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand.

    Consciente que mes compétences acquises jusque-là sont plutôt théoriques, un stage dans votre cabinet me permettrait de les compléter et d’aborder l’architecture sous un angle plus pratique. Je suis vraiment intéressée dans les savoir-faire traditionnels et en particulier dans la construction de terre. C’est pour cela que j’ai travaillé comme bénévole à l’Expo Zaragoza dans le Pavillon El Faro (conçu selon les principes de l’efficacité énergétique et la promotion des technologies et de matériaux durables qui respectent l’environnement: le bois, la terre et le paille).

    C’est pourquoi je voudrais faire mon stage dans votre association pendant les mois de Juin, Juillet et / ou Août, si possible.

    Je vous remercie par avance de l’intérêt que vous porterez à ma candidature.

    Par avance merci, Kaila San Fabián García

  9. Iulia Damian dit :

    Madame, Monsieur,

    Vivement intéressée à obtenir le statut de stagiaire dans votre association , je me suis décidée de poser ma candidature pour un stage d’été .
    A présent je suis étudiante avec bourse Erasmus à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand(EACF).
    Les deux dernières années d’études ont été consacrées à la formation dans la restauration et aussi dans l’architecture d’interieure, en participant à divers ateliers dans ce sujet.
    Pendant mes études j’ai fait preuve de détermination, de dynamisme et d’esprit d’équipe, surtout pour la réalisation des travaux auxquels j’ai été impliquée.
    Participant aux divers projets, je me suis rendu compte que l’excellence dans toutes les domaines ne suppose pas seulement des connaissances riches et profondes, mais aussi des aptitudes de communication et une forte capacité de se motiver et motiver les autres.
    D’un autre côté, les études de cette année en m’ont donné la chance de mieux comprendre les différences et les ressemblances entre les cultures entre deux pays et surtout je me suis intégré avec succès dans un pays étranger et également amélioré mes compétences en communication dans une autre langue.
    Je veux aussi vous mentionner que j’ai une grande volonté de toucher les buts proposés et j’ai confiance dans ma capacité de m’adapter vite dans une nouvelle équipe.

    Je vous remercie pour le temps concédé à ma candidature et j’attends votre réponse.
    Cordialement,

    Iulia Damian

  10. María Chan Dieguez dit :

    Madame, Monsieur,

    Je m’appelle María Chan Diéguez, et je suis actuellement en 5ème année d’architecture.

    Je suis etudiant à l’Escuela Tecnica Superior de Arquitectura de Coruña (ETSAC) Espagne, et je participe au programme d’échange Erasmus, scolarisé à l’école nationale supérieure d´architecture de Clermont Ferrand depuis septembre 2011.

    Maintenant je suis en train de chercher un stage par deux mois pour améliorer ma formation personelle et m’insérer dans le monde du travail. J’ai vu votre offre et suis très intéressée.
    J’aimerais bien le faire entre les mois de juin, juillet ou août. C’est pour ça que je vous envoi ce mail et mon curriculum a votre agence.

    Merci de votre atention,cordialement.
    María Chan Dieguez

  11. Virginie Lenoble dit :

    Madame, Monsieur,

    Ayant tout juste validé mon projet de fin d’études à l’école ParisVal de Seine avec mention bien, je fais acte de candidature pour un stage d’architecte d’une duré minimum de deux mois dans votre cabinet. Je viens tout just de voir votre annonce sur l’extra net de val de seine et je dois avouer que le projet de votre association m’interpelle et me motive énormement! En effet, de part votre annonce et la découverte de votre site internet, j’ai pu découvrir votre approche architecturale pour des interventions variées, liées à l’architecture écologique et sociale, ce qui colle tout à fait à la direction que je souhaiterais donné à ma vie professionelle. J’ai déja passé 3 années en angleterre, donc les séjours linguistiques ne me font pas peur et il est vrai que un de mes désirs serait de pouvoir désormais améliorer mon espagnol.
    Je vous joins ci-contre mon book en version pdf.

    Cordialement,
    Virginie Lenoble

  12. Maxime Chesney dit :

    Bonjour,

    Je vous contacte suite à la diffusion le 9 mai 2012 par l’intermédiaire de Luc Bousquet, directeur de la recherche et des partenariats de l’ENSA Lyon, d’un mail faisant part des actions de l’association Terre Construire. Je finis cette année un master à l’ENSAL et dans la continuité de cette formation je souhaiterais envisager de participer aux actions menées par votre association. N’ayant plus le statut étudiant à partir de septembre prochain, dans quel cadre cette expérience peut-elle s’inscrire? Quelles sont les compétences requises
    pour envisager un tel projet et sur quelle durée peut-il s’étendre?

    Vous trouverez ci-joint mon CV.
    Je vous remercie d’avance pour vos renseignements et me tiens à votre
    disposition pour plus d’informations au sujet de ma candidature.

    Cordialement,
    Maxime Chesney
    Etudiant Master 2 à l’ENSAL

  13. Eva Chassefeyre dit :

    Madame,Monsieur,

    Je suis au terme de ma licence à l’école d’architecture de Clermont-Ferrand. J’ai en projet de poursuivre en master, mais je souhaiterais faire un stage intermédiaire à l’étranger qui me permettrai d’acquérir une vision différente de l’architecture conventionnelle. Depuis toujours, je suis attirée par l’Amérique du sud, et votre action me semble très intéressante et très enrichissante. Je suis également passionnée d’art et peinture et je réalise moi même régulièrement quelques aquarelles.
    Je suis disponible à partir de la mi-juillet.
    pourriez vous, s’il vous plaît, me contacter si vous avez une opportunité de stage en Argentine?

    Par avance je vous remercie.
    Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes sincères salutations

    Eva CHASSEFEYRE

  14. VIRET Louis-Phong dit :

    Bonjour, je suis étudiant à l’école d’architecture de Montpellier, dans le cadre de mes études je dois effectuer un stage hors agence de 2 mois. C’est a l’école que j’ai eu vent de votre association et de votre projet « terre construite » et je dois avouer être intéresser d’effectuer ce stage chez vous.
    Cependant j’aurais besoins de plus d’information:
    - quelles sont les dates de ce projet « terre construite »?
    - où se réalisera ce projet?
    -quelles sont les modalités pour poser sa candidature?
    En attente d’une réponse de votre part, cordialement,

    VIRET Louis-Phong

  15. Nicolas ROZIER dit :

    Je m’adresse à vous au sujet du stage sur la construction en terre crue, qui m’intéresse particulièrement. J’espère qu’il n’est pas trop tard (le mail avait atterri dans mes spam, allez savoir pourquoi). Mon CV se trouvant sur un disque ayant planté récemment et étant en période de charrette pour la préparation de mon PFE, je me permettrai de vous faire un petit énoncé rapide de mes compétences et de mes motivations.

    L’expérience m’intéresse autant du point de vue architectural qu’humain. C’est forcément enrichissant de pouvoir s’immerger dans une autre communauté (j’ai beaucoup voyagé pendant mon enfance et cela me manque énormément). D’un point de vue architectural, deux choses m’intéressent : tout d’abord j’aime beaucoup fabriquer les choses (j’ai d’ailleurs travailler sur les chantier quasiment tous les étés depuis mes 16 ans), et je pense que cela influence beaucoup ma façon de voir l’architecture. Ensuite je trouve que les forme d’architecture traditionnelle et vernaculaire possède une intelligence et une richesse pas assez reconnue. c’est une source d’inspiration permanente, qui sait parler d’un contexte mieux que n’importe quelle analyse. Nous pouvons toujours les interpréter, c’est un retour aux sources, aux bases, qui semble nécessaire dans notre société de communication et de paraitre.

    Voilà, j’ai essayé d’être concis, je serai ravis de vous donner plus de précision si vous le souhaitez.
    Cordialement,
    Nicolas Rozier.

  16. Lisa Ettedgui dit :

    Madame, Monsieur,

    Étudiante en quatrième année d’Architecture à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Val de Seine, je dois effectuer un stage de deux mois entre juillet et septembre 2012.
    Cette expérience professionnelle me permettra de consolider mes connaissances académiques et de valider ma cinquième année universitaire.
    Je serais extrêmement reconnaissante et honorée si vous acceptiez ma candidature dans cette expérience unique et si enrichissante.
    J’ai toujours eu un grand intérêt pour le ce matériau qu’est la terre et une profonde envie d’apprendre plus sur sa mise en œuvre.
    J’ai d’ailleurs fait mon mémoire de licence sur celui-ci en me focalisant principalement sur le Domaine de La Terre, expérience unique en France, et vrai exemple d’éco-quartier encore exemplaire de nos jours.
    J’ai énormément étudié les livres de CRATerre et même fait un projet d’école en pisé (avant dernier projet dans mon book).
    Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire ou demande d’entretient.

    Cordialement,
    Lisa Ettedgui

  17. Marion Delcros et Harrison Grospeiller dit :

    Madame, Monsieur,

    Nous sommes deux étudiants à l’ENSAL (École d’architecture de Lyon) et nous sommes particulièrement intéressés par votre association. Suite au mail envoyé par Luc Bousquet, nous avons pu découvrir plus en détail les tenants et les aboutissants de cette démarche associative.
    Par conséquent, nous souhaiterions , dans un premier temps, connaître précisément le fonctionnement de l’association
    (les différentes étapes du projet, les périodes de travaux,…) et dans un second temps, savoir comment pose-t-on sa candidature ?

    Respectueusement,
    Marion Delcros
    Harrison Grospeiller

  18. Margaux Timon dit :

    Bonjour,
    Je suis étudiante en architecture en Master 2 à Paris-Val de Seine. J’ai vu votre annonce sur le site internet de l’école et je recherche un stage de 2 mois dans l’humanitaire ou autre projet d’entraide.
    Je comprends l’espagnol et peut me faire comprendre; j’ai déjà réalisé plusieurs stages de chantiers de bénévoles en tant que chef de camps en Espagne (SCI), et j’ai eu plusieurs pratiques de chantier et de travail en agence d’architecture au cours mon cursus étudiant. Je suis partie 6 mois au États-Unis dans le cadre d’un échange étudiant. Je suis motivée, dégourdie et j’aime découvrir de nouvelles cultures et partager les expériences de chacun. J’aimerais beaucoup contribuer à un projet à l’étranger.
    Auriez vous des postes à proposer et seriez vous intéressé par mon profil ?
    N’hésitez pas a me contacter pour plus de renseignements.
    Merci d’avance, Margaux Timon.

  19. Ranya KILANI dit :

    Bonjour,

    Je suis vivement intéressée par la proposition de stage offerte par votre association, et je voudrais avoir plus d’information sur le programme des stages et les durées également.

    Merci d’avance,
    Cordialement.

    Ranya KILANI
    Étudiante en 5ème année de l’école nationale d’architecture et d’urbanisme de Tunis

  20. Aude Harant dit :

    Bonjour,

    Titulaire d’une licence en architecture de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie, je consacre l’année 2012-2013 à faire des stages pour m’ouvrir le plus possible à des pratiques variées dans le domaine de l’architecture et du paysagisme afin de bien choisir mon master d’architecture.

    Votre offre de stage me semble vraiment très intéressante, d’une part car les résultats des travaux que vous avez déjà effectués sont très beaux, d’autre part car je porte grand intérêt au matériau terre (j’ai effectué des stages de poterie-céramique, tour et raku), et souhaite la manipuler et l’employer à l’échelle de l’architecture.
    Votre partenaire CRAterre dont j’ai entendu de tous côtés évoquer les qualités me rassure quant au sérieux de votre association.

    En ce qui concerne mon niveau de langue, je suis très à l’aise en anglais; j’ai appris l’espagnol en seconde langue jusqu’au bac et ayant une mémoire auditive, je n’aurai certainement pas de mal à reprendre !
    Mon voyage le plus éloigné est le Canada où je suis partie seule dans une famille, celui le plus long est la Belgique ( 2 mois 1/2 à Bruxelles) en stage cet été chez l’architecte-utopiste Luc Schuiten; je vivais en collocation avec d’autres étudiants en architecture… ce qui ne m’a guère posé de problèmes après dix ans de scoutisme.

    Ayant découvert de plaisir de travailler dehors lors de deux sessions de vendanges, je suis en recherche de travaux manuels sur chantier, ce que vous semblez justement proposer et qui correspond vraiment bien à mon désir d’expérimentation

    Étant donné le nombre de candidats, je me demande pourtant s’il vous restera une petite place pour moi… pour un stage assez long d’au moins deux mois. Je suis pour l’instant disponible dès le mois de novembre… mais tout dépend aussi naturellement des tarifs des billets d’avion et du temps d’obtention des visas.

    J’ai pu lire que nous sommes logés, je me demande si la somme de 150 euros dont vous parlez pour les frais courants correspond au budget à prévoir pour la nourriture.
    Je vous remercie pour l’attention portée à ce mail.

    Avez-vous une adresse mail où je puisse vous envoyer mon CV ?
    Bien respectueusement

    Aude Harant

  21. Pierre-Blaise dit :

    Bonjour,

    Je suis étudiant en 4ème année en architecture à l’école de Paris-Malaquais. Je suis actuellement en Argentine, en année d’échange, à la Facultad de Arquitectura, Diseño y Urbanismo de Buenos Aires. Je souhaiterai profiter des longues vacances d’été pour effectuer un stage de 2 mois dans une agence d’architecture. Je recherche une agence, ou du moins un architecte, utilisant principalement le bambou et la terre dans ses projets.
    Je m’intéresse énormément à ces deux matériaux qui me semblent pouvoir apporter des réponses à de nombreux problèmes humains et de sociétés actuels.

    Si j’ai choisi l’Argentine, c’est principalement pour découvrir une autre vision, une autre manière de penser et de pratiquer l’espace, que celle qu’on nous présente en occident.
    Mais également et surtout afin de m’engager dans une architecture dîtes sociale. Actuellement je suis notamment un cours, « Cursos interdisciplinarios de arquitectura social » à la Fadu, dans lequel nous travaillons avec des familles, en lien avec l’association Plan Techo. Nous proposons et élaborons des projets avec eux afin d’améliorer leur situation, et allons bientôt construire grâce à des microcrédits. Si je souhaite en apprendre plus sur ces matériaux c’est pour pouvoir les employer dans ce type de démarche, social et d’urgence.

    Je souhaiterai suivre et accompagner un architecte qui puisse m’enseigner la construction en bambou et comment l’employer en projet. En France je me suis passionné pour les structures en bambou, à travers les oeuvres de l’architecte colombien Simon Velez.

    Peut-être pouvez-vous me renseigner, sinon me transmettre des contacts d’architectes que vous connaîtriez.
    Je ne cherche pas forcément à rester en Argentine pour effectuer ce stage, encore moins à Buenos Aires. Je suis prêt à bouger aussi loin que nécessaire.
    Argentine, Pérou, Brésil, Bolivie, Colombie, Costa Rica,… Je suis ouvert à toute aide.

    J’ai grand besoin d’aide car je ne connaît absolument personne dans ce milieu.

    Merci de votre temps,
    Bonne continuation dans votre engagement !

    Pierre-Blaise Desgrolard

  22. faddani dit :

    bonjour,
    actuellement en école supérieur d’architecture de lui, je serais très intéressée pour effectuer un stage au sein de votre association.
    pourriez- vous me dire quelles sont les démarches à suivre afin d’obtenir une réponse qui j’espère sera positive.
    merci

  23. Pia Riffet dit :

    Monsieur,

    Je suis actuellement en première année de Master à l’Université d’architecture d’Arequipa, au Pérou, pour une mobilité d’un an.

    J’ai connu votre association par le biais de l’Ecole d’architecture de Clermont-Ferrand où j’ai fait ma licence. De plus, par le biais de mes amis Charles Cristau et Juliette Durand, dont vous avez pu recevoir également leurs candidatures, j’ai pu obtenir plus d’informations au sujet des stages qui peuvent être effectués au sein de Terre Construite.

    Dans le cadre de ma première année de master en architecture, je dois effectuer un stage. C’est pourquoi, par ce mail, je m’adresse à vous. Je pense que réaliser un stage au sein de l’association Terre Construite me permettrait d’acquérir des connaissances pratiques sur la construction de terre, la construction écologique, de travailler pendant une certaine durée avec des ouvriers, des étudiants et de comprendre comment l’association travaille avec la Communauté d’Amaicha del Valle.

    Comme me l’ont indiqué Juliette et Charles, dans la période décembre/janvier, il y encore une phase de dessin. Intéressée, je suis donc également disponible du 20 Décembre au 26 Janvier, mais ces dates restent flexibles au cas où cela ne vous convienne pas.
    En vous remerciant d’avance pour l’attention que vous porterez à ce mail, je me tiens à votre disposition.

    Respectueusement,

    Pia Riffet

  24. Marie Flecheux dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiante en Master 1 Architecture et Culture constructive à l’école architecture de Grenoble en France.

    Il s’agit d’un master basé sur l’expérimentation de nombreux matériaux comme le bois, l’acier, le tissus, la pierre et la terre.

    Depuis plusieurs années je suis très intéressée par le travail du laboratoire CRATERRE qui se trouve au sein de mon école et par l’utilisation de la terre en architecture.

    J’ai trouvé votre adresse sur internet et j’ai vu que vous proposiez des stages pratiques et chantiers sur l’architecture de terre à des étudiants.

    Actuellement je suis à la recherche d’un stage de 2 mois en juin et juillet 2013 et je souhaiterais savoir comment je peu postuler?

    Je ne sais pas où vous vous situez… Mais j’ai vue que votre site était traduit en français et en espagnol…

    Si votre structure se trouve à l’étranger je suis tout à fait ouverte à un éventuel déplacement sur place. J’ai une véritable volonté de découvrir l’architecture d’un autre pays.

    Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cet e-mail.

    Cordialement

    Marie FLECHEUX

    Etudiante ENSAG

  25. Serreau dit :

    Hola, les escribo porque veo este sitio interesante , ya que tengo algunos conocidos que trabajaron con ustedes, estoy interesado en aprender la construcion con adobe entonces seria dispuesto a realizar una pasantia con ustedes, soy estudiante de Ingeniero agronomo de la Facultad de agronomo de Tucuman.
    Ademas hablo muy bien el frances y podria practicarlo con ustedes!!!
    Pienso que puedo contactarlos en San Miguel de Tucuman?
    Desde ya, le deseo muchos exitos y seria esperezando en trabajar con ustedes.

  26. Fabian Gutierrez dit :

    Bonjour,

    Je suis un jeune architecte diplômé à la recherche d’un poste comme architecte HOMNP, ma disponibilité est immédiate.

    Vous trouverez ci-joint mon CV qui vous en dira plus sur mon parcours. .

    D’ avance, je vous remercie pour l’attention que vous voudrez bien accorder à ma candidature.

    Cordialement,

    Fabian Gutierrez
    Master Architecture- Mention recherche
    Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette

  27. Laure Marquez dit :

    Bonjour,

    Je suis une amie de Fabien Salhen et Florent Clier de l’école d’architecture de la Villette. Ils m’ont parlé de leur passage dans votre association durant leur voyage dans le nord de l’Argentine et m’ont raconté les différentes étapes de votre travail sur la construction d’une école en terre : le rapport aux gens du village, l’esprit généreux et rigoureux développé au sein de ce groupe. Leur expérience m’a vraiment impressionné et donné envie. J’aimerai beaucoup participer à ce genre de projet et vu que je suis libre pour un stage jusqu’à septembre, ce serait l’occasion de le réaliser avec une association comme la votre. Je serai vraiment ravie de pouvoir vous rejoindre à Amaicha del Valle et de faire un stage à vos cotés.

    J’attends avec impatience une réponse de votre part.
    Merci d’avance,
    Laure MARQUEZ

  28. Laure,

    Pardon d’avoir un peu tardé à te répondre, c’est que la connexion n’est pas bonne à Amaicha del Valle. C’est un de ces villages encore hors du village global…

    Une heureuse nouvelle me force à répondre pour l’instant par la négative à ta candidature. En effet, je serai d’ici quelques mois papa pour la première fois. Je me vois donc dans l’obligation de reporter les chantiers que j’avais prévu de piloter prochainement. Ce n’est que partie remise.

    Je m’engage à te communiquer notre programme de travail dès que l’association reprendra le cours de ses activités normales, une session de chantier-formation aura certainement lieu aux alentours de septembre 2013.

    Saludos, Cyrille
    secrétaire de l’association TC

  29. Karasu Dilek dit :

    Bonjour,

    Actuellement en deuxième année d’école d’architecture à Paris Val de Seine. Je suis amenée dans
    le cadre de mes études à effectuer un stage ouvrier de deux semaines dans une entreprise de
    construction (du 29 avril au 10 mai 2012).
    Je vous sollicite, car j’aimerai travailler sur un de vos chantiers. En e!et, je pense qu’il serait
    enrichissant pour moi de comprendre l’organisation d’un chantier, de suivre le déroulement des
    travaux et les techniques employés. Cette expérience me permettrait d’aborder plus aisément mon
    futur métier d’architecte.
    Sur le plan relationnel, je serai également enthousiaste à l’idée de rencontrer les acteurs des
    différents corps de métiers, afin de mieux comprendre le rôle et l’importance de chacun.
    Je serai donc heureuse d’apporter mon dynamisme et ma rigueur que l’on me reconnaît.
    En espérant que ma candidature retienne votre attention, je me tiens à votre disposition pour de
    plus amples informations et un éventuel entretien.
    Je vous prie, Monsieur, de bien vouloir accepter l’expression de mes sentiments dévoués.

    Karasu Dilek

  30. Julia Capucine PERWUELZ dit :

    Bonjour,

    Je m’appelle Julia Capucine PERWUELZ, jeune diplômée d’architecture depuis Juin 2012 (après 5 ans passés à l’École Supérieure d’Architecture de Bretagne à Rennes).
    Études accomplies… Et maintenant? A l’orée de la vie « active » je me questionne sur mes futures actions… Quelle vie ai-je envie de mener? A quel monde je souhaite participer?

    J’ai récemment suivi un cours de PERMACULTURE en Argentine. Les études d’architecture restant très conceptuelles, j’ai ressenti un réel plaisir à « faire », à participer et à m’investir entièrement et physiquement dans un projet. Ce cours, délivré par le professeur Tierra Martinez à été mon premier contact avec la construction naturelle. Cela m’a énormément intéressé et j’aimerai développer mes connaissances et mon expérience en la matière. C’est en recherchant de la documentation sur le site d’asterre.org que j’ai trouvé votre contact. La fin des études n’étant en rien la fin de l’apprentissage, je souhaiterai travailler en continuant à apprendre, à expérimenter, avec envie, éthique et curiosité! L’architecture est pour moi une sorte de rêve réaliste, faisant parti d’un scénario de vie. C’est dans cette voie que je souhaite continuer en tant qu’architecte comme en tant que personne, pour agir de manière consciente et cohérente, dans le respects des hommes et de la nature.

    Un désir d’engagement que votre réponse, je l’espère, me permettra de rendre réalité.

    C’est donc avec motivation et enthousiasme que je vous envoie çi joint mon CV dans l’espoir d’une future collaboration ( CDD, CDI, travaux ponctuels…)
    Je vous invite à consulter mon portfolio en ligne en cliquant sur le lien suivant http://www.calameo.com/read/0020972142c782b374508
    Je ne recherche pas particulièrement les bénéfices financiers, cependant, étant aujourd’hui diplômée, je recherche à acquérir une indépendante financièrement. Je suis disponible dès aujourd’hui et disposée à partir travailler en France comme à l’international, sans limites de temps.

    Pensez vous qu’il me serait possible de travailler à vos côtés?
    Dans le cas contraire, pouvez vous m’adresser d’autres sociétés, agences, associations, susceptibles de m’intéresser?

    Dans l’attente de votre réponse, je vous remercie de votre attention et vous souhaite une bonne journée.

    PERWUELZ Julia Capucine

  31. Martin Priarollo dit :

    Bonjour,

    Je suis étudiant en master d’architecture à l’école de Rennes. Depuis quelques temps, je m’intéresse énormément à l’habitat traditionnel et à son caractère d’auto-construction. Il me semble important pour moi de pouvoir expérimenter, construire avec mes mains. J’ai travailler dans une association de chantier qui a permis de me faire découvrir cette joie de construire, en tâtonnant, avec l’intuition, mais aussi en apprenant des techniques constructives.
    Depuis quelques temps je m’intéresse à la construction en terre. J’aime le procédé, mais aussi la matérialité qui en résulte. Je suis passionné par les habitats vernaculaires d’Afrique du nord par exemple.
    Étant en césure dans mon cursus cette année, je souhaiterai travailler, par le biais d’un stage par exemple, dans un chantier de construction terre, cela pour 2 ou 3 mois. Je ne sais si je m’adresse au bon endroit… Mais serait-il possible d’obtenir des adresses de constructeurs terre qui accepteraient de prendre un stagiaire pour quelques mois?
    Merci d’avance,

    Martin Priarollo

  32. Manelle dit :

    Bonjour,

    Bonjour je suis jeune architecte passionnée par l’architecture de terre, j’ai découvert votre site par hasard et j’ai été agréablement surprise car je suis à la recherche d’un stage et les objectifs de votre association répondent à mes attentes de carrière professionnelle.
    je ne sais pas si vous organisez toujours des projets de stage en argentine ou ailleurs en tout cas si c’est le cas je serai vraiment intéressée pour participer à un de vos projets architecturaux.
    j’ai vu aussi que vous aviez des sessions de chantiez, est ce que je pourrai avoir d’avantage de renseignements et éventuellement qu’elle serai les critères pour y participer.

    Cordialement,
    Manelle ZERAIBI

  33. Claire Pérus dit :

    Bonjour,

    Je suis étudiante en architecture à l’école de Paris Val de Seine, et viens de passer mon PFE en juillet. J’ai découvert votre association par le biais du site internet de notre école, et j’en ai longuement discuté avec Margaux TIMON, qui vous a déjà contacté mi-juillet.
    Je commence en septembre un stage dans une agence berlinoise pour une durée de 6 mois, spécialisée dans l’architecture en construction bois. Je souhaiterai par la suite, durant l’année 2014-2015 faire une spécialisation en architecture durable à Bordeaux, c’est pour cette raison que je cherche pour l’année 2013-2014 a effectué deux stages, touchant à ce domaine. Vos projets sont exactement ce que je recherche et offrent une approche et un apprentissage différents de ce que l’on a à l’école.
    J’ai effectué l’an dernier un voyage en Amérique du Sud (Vénézuéla, Pérou et Cuba), voyage qui n’a fait qu’accentuer mon envie de découvrir l’Amérique du Sud plus profondément, et si cela pouvait se faire en parallèle de ma formation professionnelle, ça serait parfait.
    Cherchez-vous donc toujours des bénévoles pour le début 2014 et quels sont les projets actuellement en cours?
    Je vous joins mon CV si cela vous intéresse et reste à votre entière disposition.

    Claire

  34. Bouchra Braham dit :

    Bonsoir,

    je suis étudiante en architecture à l’École polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme d’Alger et je passe en première année second cycle, je souhaite faire des stages de courte durée en France ou dans un autre pays, mon souhait est de toucher à la pratique et de prendre connaissance des nouvelles techniques constructives en vue d’enrichir ma formation, en participant au festival de l’architecture de terre ArchiTerre qui s’est tenu a l’EPAU cette année, j’ai découvert le matériau « terre » et cela m’a donné envie d’en connaitre un peu plus sur lui, je ne sais pas si je me renseigne à la bonne adresse, est ce que vous proposez toujours ces stages? et est ce que vous acceptez des étudiants étrangers si c’est le cas?

    Merci,
    B.C.Bouchra

  35. Elise Arnaud dit :

    Salut,

    Je suis Élise, une amie d’Antoine qui est venu a Amaicha cet hiver. il m’a beaucoup parlé de votre asso, de ce que vous faites, et ça m’interresse beaucoup.

    Je viens de finir ma quatrième année d’archi et je ressens le besoin de faire une pause avant le diplôme. J’ai besoin de construire, de me retrouver confrontée aux matériaux, à la construction, qui ne nous est pas beaucoup apprise a l’école.
    Je crois que j’ai envie de partir un moment aussi, tout simplement, et cette asso me parait un bon moyen d’apprendre en dehors du cadre scolaire qui peut peut parfois être enfermant.
    La terre crue est une technique qui m’intéresse beaucoup. J’ai eu l’occasion de participer au chantier d’une maison en terre paille pour une asso en Espagne et je pense que j’ai encore beaucoup à apprendre.

    Voila, je voulais savoir si ce serait possible de venir travailler pendant deux ou trois mois, si il y aura des chantiers et besoin de gens cet hiver.
    Et si ce n’est pas possible je voudrais savoir si tu connaitrais d’autres assos qui font un peu le même genre de choses.

    Peut être a bientôt!
    Et sinon bonne continuation pour ce beau projet!

    Élise

  36. Pétia TRICON dit :

    Bonjour,

    Je vous écris car je suis très intéressé par les projets de construction de votre association.
    Je suis artiste et graphiste. Je suis Français, j’ai 37 ans et je vis actuellement en Argentine. Je m’intéresse de près à tout ce qui concerne la construction naturelle, et cherche à apprendre à la maîtriser par moi-même. Dans un cadre voisin Je suis notamment parti en Patagonie l’année passée pendant 6 mois pour aider un ami à monter une hosteria au Chili, entre jardinage, bricolage, homme à tout faire…. Puis j’ai travaillé côté argentin à Villa la Angostura en tant que jardinier et j’ai également aidé dans le déblaiement de la cendre du volcan qui avait recouvert intégralement la ville.
    Cette année, pour poursuivre ma démarche, je souhaite travailler dans des projets similaires aux vôtres, afin de simultanément pouvoir aider, apprendre, rencontrer, connaître et travailler.
    Mon projet est à terme de connaître la construction en matériaux naturels, afin de créer moi-même avec des amis un lieu communautaire en Argentine. La construction naturelle en terre m’intéresse. Elle nous permettrait de construire un lieu de manière traditionnelle par nous-mêmes avec nos propres moyens et les moyens locaux.
    J’ai un constant besoin aussi en tant qu’artiste plasticien de reprendre contact avec la terre, avec les savoirs du passé, avec la matière et j’ai la volonté de créer un lieu collectif et culturel avec les habitants, un habitat où je pourrai m’enraciner.
    Mon niveau d’espagnol est moyen/bon.
    A 35 ans et après avoir murement réfléchi j’ai déterminé l’Argentine comme mon nouveau lieu de résidence d’autant que j’y ai rencontré ma compagne, française elle aussi. Nous recherchons un mode de vie simple qui corresponde à nos goûts et à nos passés.
    Comme elle, j’ai beaucoup vécu en colocation : A Pantin durant 2 ans, pendant mes études et, plus tôt encore, j’ai été pensionnaire pendant 6 ans. Je pense que je connais bien la vie en communauté et j’aime ça.
    Si vous avez besoin d’aide et que vous le souhaitez, ce serait pour moi une grande responsabilité de participer à vos chantiers. Je vous remercie de votre attention, à bientôt.

    Pétia TRICON

  37. CLOAREC Anaëlle dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiante en licence 3 à l’école d’architecture de Paris-Malaquais. J’ai commencé à m’intéresser à l’architecture en terre suite à un travail de recherche sur l’école METI de l’architecte Anna Heringer au Bangladesh, et l’école primaire de Diébédo Francis Kéré au Burkina Fasso, qui par le biais de l’usage de la matière première ont pu générer une nouvelle dynamique dans des zones isolées victimes de l’exode rural. Ce travail m’a permis de considérer la nécessité du positionnement en architecture, et donc de décider de m’orienter vers une architecture « consciente ». J’ai pu effectuer auparavant un stage ouvrier auprès des Bâtisseurs d’Emmaüs qui construisent des logement sociaux par réemploi de palettes EPAL tout en y intégrant des ouvriers en réinsertion sociale. Cette expérience m’a permis de reconsidérer les potentialités d’un chantier, et de le voir comme un grand champ d’expérimentation permettant d’associer de nombreuses thématiques (sociale, environnementale, architecturale…) jusqu’ici peu exploités. Ainsi, j’ai pu voir que votre assocition avait pour visé d’établir des échanges avec les ouvriers et les étudiants en architecture par le biais de la construction en terre, un matériau avec lequel j’aimerais apprendre à construire tant pour ses prouesses écologique que sociale.
    Je disposerais de 6 mois de libre à partir de mars 2014, et souhaiterais savoir s’il serait possible d’effectuer un stage au sein de votre association durant cette période. Je reste à votre entière disposition pour plus d’informations.

    Bien cordialement,

    CLOAREC Anaëlle

  38. Chers amis,

    Vous êtes nombreux à avoir exprimés le désir de participer à un projet associatif début 2014 et c’est en tant que secrétaire de l’association Terre Construite que j’accuse réception de vos demandes de stage.

    J’associe à ma réponse le bureau du Conseil d’Administration de TC.

    Nous sommes justement en train de constituer une équipe qui, concevra et réalisera la première phase du projet de musée archéologique et anthropologique de la Communauté Indigène d’Amaicha del Valle. Et ce, bien sûr en concertation avec nos commanditaires, les autorités de la Communauté.

    Le site d’inscription de ce projet est en bordure d’un lac de retenue qui se trouve non loin de la maison de l’association. Nous engagerons le travail fin février 2014, la durée de cette première phase de chantier serait de 4 mois. Plus tôt, c’est la saison des pluies estivales, plus tard nous serions pris par la trêve hivernale.

    Pour informations, vous trouverez en page d’accueil du blog un court article de présentation de l’association ainsi que les conditions d’accueil des participants.
    Vous pourrez consulter à ce propos l’avant-projet et son nota-bene dans la colonne de gauche, où vous trouverez par ailleurs toutes nos archives.
    Enfin vous trouverez quelques renseignements pratiques dans communiqués internes / recommandations à l’attention des participants de l’opération Amaicha 2010.

    Précisez-moi s’il vous plait les dates d’un éventuel séjour à Amaicha et pour ceux d’entre-vous qui ne l’aurait pas encore fait veuillez prendre la peine de répondre brièvement à ces quelques questions:

    1. niveau de langue?
    2. pratiques antérieures de chantier?
    3. attentes et raisons d’entreprendre ce stage?
    4. pourquoi choisir les matériaux naturels?
    5. distance de ton plus grand voyage?
    6. durée de ton séjour le plus long à l’étranger?
    7. expériences de cohabitation?

    En vous souhaitant une bonne réception,

    Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires

    bien à vous, Cyrille Arvois,
    architecte-urbaniste
    doctorant en géographie de l’IHEAL
    secrétaire de l’association Terre Construite.

  39. Zoé dit :

    Bonjour,
    je suis moi aussi très intéressée par votre projet. Contrainte de rester à Paris encore quelques mois, je voulais savoir quand auront lieu les prochains chantiers? Y en aura-t-il en juin/juillet/Aout?
    Prenez vous des HMONP dans l’association?

    Je vous remercie

    Zoé

  40. amar dit :

    C’est magnifique, un pays remarquable, et un blog excellent.

  41. muondo dit :

    Gracias por los enlaces y consejos de lectura.

  42. Lisa dit :

    Bonjour,

    Je m’appelle Lisa Armone Caruso, je suis étudiante en cinquième année à l’Ecole d’Architecture Paris Val-de-Seine. L’année dernière, je suis partie en échange international à Buenos Aires (avec la Universidad de Buenos Aires, FADU). J’ai eu l’occasion de voyager en Amérique Latine : dans le nord de l’Argentine (province de jujuy et de salta) , en Bolivie et au Pérou. L’architecture vernaculaire que j’ai découvert pendant mon voyage m’a fascinée. Un ami à moi m’a parlé de votre projet à Amaicha del Valle et j’aimerais avoir la chance participer à cette expérience.
    Est ce que vous cherchez des volontaires pour les prochains mois ?
    Je suis en train de terminer mon semestre mais je serai disponible à partir du mois de mars et ce jusqu’en août 2014.
    Je vous ai envoyé un mail avec mon CV,
    j’espère avoir de vos nouvelles !

    Feliz Navidad,
    Lisa

  43. Mihaela Zaharieva dit :

    Bonjour,

    Je me présente, Mihaela Zaharieva, jeune diplômée de l’Ecole de Versailles. J’ai obtenu le diplôme d’Etat courant 2013 et après une première année d’exprérience professionnelle, je considère la formation post-master du centre CRATerre.

    Je porte un vif intérêt pour les constructions en matériaux naturels, et plus précisément pour les multiples procédés en terre car c’est une des particularités de l’architecture vernaculaire en Europe de l’Est, dont mon pays d’origin – la Bulgarie. Ainsi,j’y retourne cet été pour un mois de stage de restauration.

    Cependant, l’année à venir me laisse un temps « entre-deux » que je souhaite investir en expérience pratique. Ainsi je m’intéresse vivement aux stages que vous proposez, mais c’est en tant que non-étudiante que je me permets de vous écrire. Naturellement je voudrais savoir si j’ai le droit j’en faire et y aurait-il des options pour une personne très motivée?

    Ayant déjà participé à des workshops internationaux comptant un mois à Mumbai lors de mon master, et un mois post-master en Espagne, je suis d’autant plus attirée par les stages proposés.

    En effet, je suis habituée aux voyages à long distance, la cohabitation, et le travail collectif. Après un parcours d’étudiant étranger en France, j’apprécie énormément cet échange culturel et l’expérience partagée. Je dois admettre que le niveau d’espagnol que je possède est intermediaire, en revanche je parle couramment l’anglais et le français.

    Pour finir, l’expérience professionnelle que j’ai à présent, inclut le suivi d’un petit chantier parisien. Certes, c’est n’est qu’un début dans le monde professionnel, mais il me donne le goût pour le concret, pour le détail de réalisation, et pour une conception « active » en parallèle du chantier.

    Je vous remercie par avance, et j’espère que cette lettre retiendra votre attention.

    Cordialement,

    Mihaela Zaharieva

  44. Aude dit :

    Bonjour,
    l’asso est-elle toujours active ? je vois que les dernieres notes datent de 2013…
    Vos chantiers m’intéressent énormément, j’aimerai savoir s’il est possible d’y participer à partir de octobre 2015. Langues parlées : français, espagnol et anglais, pratiques de chantiers bénévoles en Uruguay et au Chili, en cohabitation avec les habitants. Après 5 ans d’études d’archi très théoriques, je ressens le besoin de faire du chantier, et d’être utile de mes mains. La construction en terre me parait être une très bonne réponse ! Pendant un an, j’ai étudié à la faculté de Montevideo, Uruguay. J’espère avoir répondu à toutes les questions..

    merci ! et j’espère à très bientôt !
    Aude

1 2

Répondre

APHMODEK KLOTO |
Solidària |
les Amis de l'Ecole Publique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | friendshipbridge part 2
| associationfrancemadagascar
| INPBPM