Proposition de stage en Architecture

Terre Construite est une association née de la volonté de faire se rencontrer des étudiants en architecture et des ouvriers sur un chantier. L’association s’est donnée pour vocation l’échange de techniques constructives.

Ayant pu constater que la formation des étudiants en architecture avait un caractère presque exclusivement théorique notre ambition est de leur offrir un cadre où ils puissent s’initier aux pratiques du chantier. Mener leurs propres expériences, puisque:  «de la pratique, on apprend qu’en la pratiquant» (Bourdieu, Esquisse d’une théorie de la pratique). La pratique du métier d’architecte ne se réduit pas à celle du dessin conceptuel, c’est aussi la pratique de la construction.

La récente réforme de l’enseignement de l’architecture en France prévoit sur l’ensemble du cursus près de 12 mois d’inscription dans un cadre professionnel. Or, dans les faits ces stages ne sont que dans de rares occasions enrichissants dans tous les sens du terme. Ils sont mal payés et n’apprennent que peu. De plus, compte tenu du nombre de structures professionnelles susceptibles d’accueillir ce contingent croissant d’étudiants, le risque d’engorgement est latent.

Aussi, notre intention est de proposer une alternative en terme de formation. De notre point de vue, l’architecte, s’il veut prétendre un jour à coordonner les corps de métiers, se doit,  à l’instar d’un chef d’orchestre, d’avoir une pratique de soliste. Il ne sera architecte qu’à condition de ne pas oublier son suffixe : Tekton, qui signifie en grec, ouvrier spécialisé. Nous avons choisi le matériau terre, outre ses qualités propres, parce qu’il est propice à l’auto-construction, gratuit et d’une appréhension intuitive.

Voici le principe de l’échange : Terre Construite s’engage à offrir à l’étudiant son terrain d’expériences, l’hébergement dans une de ses structures d’accueil, l’outillage et les matériaux requis pour mener à bien son entreprise. L’association signera sa convention de stage et validera les compétences acquises ; en échange de quoi l’étudiant s’engage à travailler aux projets de l’association en collaboration avec la Communauté, ainsi qu’à l’extension de la capacité d’accueil associative. Toute candidature sera étudiée par le conseil d’administration de l’association et si elle est acceptée fera l’objet d’un suivi personnalisé.

Pour tous renseignements complémentaires, adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : atahualpa@hotmail.com
Cyrille Arvois, Secrétaire de l’association Terre Construite

 


93 commentaires

  1. Alexandre VIAL-TISSOT dit :

    Hola!

    Je suis en argentine pour cette anne 2008/2009, a Tucuman, et j’aimerai pratiquer la construction en terre crue, em Mars 2009,et je voulais donc savoir, s’il y a la possiblite d’effectuer un stage!
    Je viens de l’ecole d’archi de Grenoble, et suis en 3eme annee.

    Cordialement,

    Alexandre VIAL-TISSOT

  2. Cher Alexandre,

    Tu es le bienvenu à Amaicha del Valle oú se situe la maison de l’association Terre Construite. Le mieux je crois serait que nous nous rencontrions pour établir une convention. Le plus tòt serait le mieux. Sourde coincidence ou heureux hasard, sache, à titre informatif, que Mirta Sosa du CRIATIC organise un atelier dans le centre TC le week-end prochain en compagnie de certains de ses étudiants. La connaissant je crois qu’elle ne verrait aucun inconvenient à ce que tu te joignes à eux. Aussi, à toutes fins utiles je joins à cette brève réponse l’adresse de son courrier électronique: mirta_sosa@hotmail.com
    Une dernière chose et non des moindres, tu peux me joindre au (011) 50 03 47 88 quand je ne suis pas perdu dans mon désert Zazeño et surtout sans signal. Je serai moi-meme dans los Valles Calchaquies jusqu’au 3 décembre pour n’y revenir ensuite qu’aux alentours des fetes de fin d’année.

    Enfin, quelques propositions de collaborations: Clémence une étudiante en 5ième année de Toulouse accomplie actuellement son stage dans le cadre de notre association et repassera prochainement par Amaicha…
    Monica prévoit en janvier 2009 l’ouverture d’un chantier à Santa-Catalina et Aurélie, étudiante de La Villette, en mars dans le charmant village de la Riconada (Provincia de Jujuy).

    A bientòt j’espere, un abrazo, Cyrille

  3. Noémie Le Large dit :

    Bonjour,
    je suis actuellement en seconde année de licence à l’école d’architecture de Versailles. Je m’intéresse au matériau de la terre crue mais j’ai besoin d’expérimenter la matière en réel pas seulement en théorie! J’ai lu vous proposiez des sortes de stages pratiques.. pourriez vous m’en dire plus?
    merci
    Noémie Le Large

  4. Noémie,

    Je me trouve actuellement à la Quiaca, à savoir entre l’Argentine et la Bolivie. Ma connexion est si mauvaise que je ne peux de ce poste qu’accuser réception de ta demande de précisions… Saches, que tu trouveras nombre de renseignements sur le premier blog de l’association:

    http://terreconstruite.unblog.fr/

    Par ailleurs, je ne tarderai plus à retourner à Paris oú j’habite et travaille 6 mois par an… Je pourrai donc à partir du 15 janvier te donner de vive voix de plus amples renseignements sur la nature exacte de nos activités et les diverses possibilités d’un éventuel stage en son sein.

    A bientôt donc, bien à toi, Cyrille Arvois
    Architecte-Urbaniste, Président de l’association Terre Construite

  5. Juliette BAYONA-RUIZ dit :

    bonjour,

    je vois que le projet prend désormais forme!!
    je ne sais pas si vous vous souvenez, on s’était rencontré à la faculté d’architecture de tucuman il y a deux ans, lors d’une rencontre avec mirta et raphael, pour les début du projet!! j’étais à l’époque étudiante en échange à tucuman.

    Quand est ce que l’ouverture aux touristes et étudiants se fait elle??
    dans quelle condition s’effectue le stage des etudiants? par l’intermediaire de l’école directement??

    je suis diplomée d’architecte d’état depuis juin et bientot dplg, et je serai la premiere interessée par ce genre de formation sur les constructions en terre crue. J’avais eu il y a deux ans l’occasion de suivre des cours à la faculté de tucuman, mais un pied sur le terrain et une formation plus aboutie m’interesserait!

    Bonne continuation,

    salutations,

    Juliette Bayona-ruiz.

  6. Juliette,

    Oui, je me souviens de toi sans peine… Et, oui comme tu le vois le projet a changé d’aspect depuis cette fois, déjà lointaine, où nous nous sommes brièvement croisés à Tucuman. Le chantier d’Amaicha a toujours été ouvert et le reste… C’est un travail participatif et en progrès constant. Donc, des touristes s’y rendent, mais aussi des étudiants-stagiaires. Ainsi, actuellement, l’association est fière de compter dans ses rangs Clémence Durupt et Alexandre Tissot-Vial avec lesquels nous avons établis des conventions de stage émanant réspectivement des écoles de Toulouse et de Grenoble. Cela dit, rien n’empeche d’envisager des formations jumelées avec notre partenaire académique, que tu connais bien, le CRIATIC.
    Si tu as terminé ta cinquième année, alors, tu entreprendras bientôt ton Habilitation à la Maitrise d’Oeuvre et je pense avec toi qu’à ce stade, l’acquisition d’une compétence pratique est un bon complément de formation.
    C’est parfait, que tu te manifestes précisément maintenant. Effectivement, se couplent deux événements dans notre belle province de Tucuman en juin prochain. Premièrement la tenue du SIACOT et puis le montage d’un chantier. Pour en savoir plus tu peux consulter le site de l’association dans la catégorie complément: Communiqués d’actualité.

    A bientôt j’espère, Cyrille

  7. Aymen ZAKRAOUI dit :

    je cherche un stage professionnel en architecture

  8. Aymen,

    Qu’entends tu par « professionnel » exactement? Tu veux dire qu’il s’agit de ton stage d’Habilitation à la Maitrise d’Oeuvre? Que tu te trouve dans le cadre de validation d’acquis en formation continue?

    Bien à toi, Cyrille

  9. Elise Bou Aziz dit :

    Objet: stage de Master

    Bonjour,
    Etudiante en architecture à l’Ecole de Versailles, je suis à la recherche d’un stage de deux mois (juillet/aout ou septembre). Les objectifs de votre association répondent tout à fait à mes attentes de formation professionnelle.
    Revenant d’une année d’échange universitaire à la Facultad de Arquitectura de Buenos Aires, je suis vivement intéressée à participer à un de vos projets architecturaux en argentine.
    Je souhaiterai vous rencontrer pour connaitre davantage vos missions.
    Cordialement,
    Elise Bou Aziz

  10. Elise,

    Je suis actuellement en Autriche et ce pour une semaine encore. Je ne serai de retour à Paris que le 26 de ce mois. Dès lors, je me tiens à ta disposition pour toutes informations complémentaires concernant la nature des projets de notre association, les objectifs pédagogiques qu’ils recouvrent et les possibilités de stage en son sein. La meilleure manière de procéder semble effectivement être celle que tu as proposée, en discuter de vive voix.

    A bientôt, bien à toi, Cyrille

  11. Jennifer Valnet dit :

    Bonjour,
    Je suis actuellement étudiante en 2e année à l’école d’architecture de Versailles. J’ai pris connaissance de votre association par l’intermédiaire de Noémie Le Large qui étudie avec moi. Ayant déjà effectué un stage de première pratique sur les chantiers en première année, je souhaiterai approfondir mon expérience afin de me confronter davantage à la technique de construction en terre et à la mise en oeuvre de ce matériau. Je souhaiterai vivement avoir plus de renseignement afin de savoir s’il serai possible d’envisager un stage au sein de votre association.
    Cordialement,
    Jennifer Valnet

  12. François Loze dit :

    bonjour Jennifer,

    Nous avons demain une réunion avec Noémie Le Large et Élise Bou Aziz en vue de leur stage de juillet/août/septembre (les dates ne sont pas encore arrêtées), période durant laquelle nous mènerons un chantier a Amaicha del Valle.

    Si tu en as l’occasion, joins-toi à nous, ou si tu ne peux pas, demande a Noémie de t’en faire un compte rendu, elle pourra déjà t’en dire davantage que moi par ce média.

    Si ces activités pour les mois à venir correspondaient à tes recherches de stages, envois-moi un email dans les plus brefs délais à
    francoisloze@gmail.com
    nous terminons justement de constituer l’équipe…

    François Loze
    Coordinateur du chantier à Amaïcha 2009

  13. Quentin Devoyer dit :

    Objet: Stage Master

    Bonjour,

    je suis étudiant en architecture à l’école de Montpellier. Je suis actuellement en 5e année préparant le projet de fin d’étude, cependant il me reste à effectuer le stage master (d’une durée de trois mois minimum) pour finaliser mon cursus.

    Votre association et ses projets présentent un grand intérêt à mes yeux et j’aimerais apporter ma contribution en y réalisant ce stage. Je souhaiterais discuter avec vous des missions à venir et des possibilités de ma participation au projet(je suis disponible à partir d’aout 2009 jusqu’en janvier 2010 voir au-delà).

    cordialement, Quentin Devoyer.?

  14. BAHUAUD Sandrine dit :

    Je suis ingénieur en matériaux de construction et je suis actuellement un DSA en architecture de terre en France dans le laboratoire CRAterre. je recherche un stage concernant un projet de développement en Argentine. Pouvez-vous m’aider?

  15. Cyrielle LEVAL dit :

    Bonjour,

    Je suis tombée sur une de vos annonces, mais voyant la date de parution peut récente, je vous demande si cette offre est toujours valable.
    Elle propose un stage en architecture. Étant moi-même étudiante en 3ème année en école d’architecture de Nancy, j’aurai voulu avoir de plus amples informations.

    Ce stage consiste-t-il a mener un projet? Et ce projet ce déroule-t-il en Argentine?
    Pourriez-vous m’expliquer plus précisément le but du projet?

    Je vous en remercie par avance.

    Cordialement

    LEVAL Cyrielle

  16. Olivia Lefevre dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous envoyer un mail, directement à votre adresse, car je suis très intéressée par votre chantier à Amaïcha del valle et souhaiterai me joindre à l’équipe si cela est toujours possible.
    Je suis jeune architecte et m’intéresse depuis quelques temps à la construction terre que j’ai pu toucher du doigt par un chantier participatif et mission avec CRATerre en Libye. Non seulement très intéressée par ce matériau et sa mise en oeuvre, j’ai été très touchée par votre travail avec les locaux. Ayant travaillé, en 2006, pendant trois mois, en Bolivie (Sucre), je suis très sensible aux actions qui peuvent être menées pour les gens de cette région du globe. Pourriez-vous me dire dans quelle mesure je pourrai m’investir dans votre association.

    Bien cordialement.
    Olivia LEFEVRE

  17. Nicolas Genest dit :

    Salut Cyrille,

    C’est Nicolas, un pote de Raoul, j’étais à Malaquais.

    Bref, je compte partir cet hiver à Buenos Aires pour chercher des petits boulots dans l’architecture, et Raoul m’a parlé de toi et de la terre.

    Je bosse en ce moment avec Jean Dethier qui prépare un ouvrage théorique sur le terre crue et j’ai trouvé une formation à Chaillot sur l’éco-construction (avec J. Dethier et CRAterre entre autres).

    Je voulais que tu m’explique un peu mieux ton projet là-bas et savoir si tu avais besoin d’architectes.

    Dans tout les cas, ça me ferait plaisir de te connaitre et de voir ce que tu fais là-bas.

    A bientot

    Nicolas

  18. Angélique-Fatine Chavanel dit :

    A Lyon, le 17 mars 2009,

    Madame, Monsieur,

    Actuellement en dernière année d’architecture à l’école Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, je serais intéressée pour effectué un stage (de Master) avec Terre construite .

    Je m’intéresse aux modes de constructions traditionnelles des pays en voie de développement.

    Une ou deux conférences nous ont été données sur les constructions en terre crue dans le cadre de mon département de Master: développement durable, mais il est vrai que l’apprentissage de ces méthodes ne se fait que par la pratique!

    Je recherche ainsi un stage qui pourrait me faire appréhender au mieux ce matériau et même, s’il se fait à l’étranger, approcher toute une culture.

    (J’ai un certain intérêt pour les pays en voie de développement, mon mémoire de fin d’études portaient d’ailleurs sur les tissus informels des bidonvilles/favelas, et le rôle de l’architecte.)

    De plus, je suis très attirée par l’expérience de l’international. L’année passée, j’ai effectué mon Master 1 en Grèce, j’ai pu ainsi travailler en groupe avec des grecs, une tchèque pour le premier semestre et des portugais pour le deuxième. Les échanges (en anglais) étaient très intéressants, nous n’avions souvent pas la même manière de concevoir un projet. Attirée par les voyages, j’ai eu la chance, grâce au programme Erasmus de visiter plusieurs villes européennes (Athènes, Istanbul, Belgrade, Sofia, Edimbourg, Rome?). J’ai saisi aussi des opportunités pour aller à la rencontre d’autres cultures comme le Vietnam ou l’Algérie.

    Ainsi, le travail que vous pourriez me proposer me semble une bonne manière de connaître d’autres manières d’intervenir en tant qu’architecte, de s’enrichir au contact de populations différentes, et d’apprendre de nouvelles manière de construire, ou plutôt de les réapprendre !

    Je serais disponible à partir du mois de juillet 2009, après le rendu de mon PFE et pour une durée indéterminée. Par chance, je suis tombée dans mes recherches, sur votre site, je voudrait vraiment en savoir plus sur les stages que vous proposez et serais heureuse de participer à votre organisation .

    Avec mes salutations et dans l’attente d’une réponse de votre part,

    Angélique-Fatine Chavanel

  19. MELIA Julie dit :

    Bonjour,
    Actuellement étudiante en 5ème année à l’école d’architecture de Montpellier, je dois effectuer un stage d’une durée de trois mois afin de valider mon master.
    Ayant pris connaissance de l’existence de votre association, celle-ci semble correspondre au mieux à mes attentes, mes centres d’intérêt, et apparait comme une première étape intéressante en vue du parcours professionnel que j’envisage d’avoir.
    Je souhaiterais en effet me familiariser avec le matériau terre (matériau totalement occulté dans le cadre de nos études),me confronter à d’autres cultures et appréhender mon futur métier d’architecte différemment de ce qui nous est enseigné à l’école.
    J’ai déjà eu l’occasion d’ »effleurer » ce genre d’expérience au cours de deux chantiers de jeunesse consistant, pour l’un, à rénover un orphelinat et aménager ses espaces verts, et pour l’autre, rénover un centre de jeunesse…Des expériences enrichissantes en terme d’échange culturel, mais qui restent trop sommaire au niveau du travail effectué, de l’apprentissage de techniques constructives locales…
    J’ai également effectué un autre voyage d’étude au maroc, qui m’a permis d’approfondir mes connaissances sur le patrimoine architectural de ce pays et d’effectuer mon mémoire de licence sur le devenir des médinas marocaines.
    Je souhaiterais donc renouveler ce type d’expériences par le biais de structures qui me permettraient de m’impliquer, d’apprendre, de pratiquer, toujours plus encore.
    Voilà pourquoi je souhaiterais contribuer à l’une de vos missions. Je suis disponible à partir du mois d’août jusqu’au mois de novembre (éventuellement décembre), j’aimerais donc savoir s’il serait possible que je participe à l’un de vos projets, et quelles seraient les missions que vous seriez susceptibles de me proposer à cette période.
    Je vous en remercie d’avance.
    Cordialement.
    Julie MELIA

  20. Compte tenu du grand nombre de demandes l’équipe de chantier pour l’opération Amaicha 2009 est d’ores et déjà constituée. Notre capacité d’accueil est atteinte, jusqu’au mois de septembre. Ceci étant dit le projet de coopération avec la Communauté Indigène d’Amaicha s’inscrit dans une durée et se poursuit au-delà de la date en question. Aussi, toutes candidatures pour une période concernant le printemps et l’été argentin sont les bienvenues.
    Cyrille, secrétaire de l’association TC

  21. Terre Construite victime de son succès:

    Compte tenu de la modestie de nos moyens d’actions (notamment financiers), de la limite de notre capacité d’accueil dans nos centres d’études et du grand nombre de demandes de participation à nos chantiers-formations, l’association TC se voit obligée de procéder à un semblant de sélection des candidats. Aussi, dorénavant, si vous voulez nous rejoindre, veuillez préalablement répondre à ces quelques questions:

    1. niveau de langue?
    2. pratiques antérieures de chantier?
    3. attentes et raisons d’entreprendre ce stage?
    4. pourquoi choisir les matériaux naturels?
    5. distance de votre plus grand voyage?
    6. durée de votre séjour le plus long à l’étranger?
    7. expériences de cohabitation?

    Merci de votre compréhension, Cyrille.

  22. Arthur Bel dit :

    Bonjour,

    Actuellement étudiant en architecture au sein de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Malaquais, j’étudie la possibilité de mettre en place un partenariat entre l’école et des structures extérieures autour de problématiques qui semblent être déjà les vôtres. Jac Fol m’a recommandé d’entrer en contact avec vous pour avoir un regard objectif et connaisseur sur ce projet. Je me permets de vous envoyer une première ébauche du projet encore en définition.

    En espérant obtenir une réponse de votre part,

    Cordialement,

    Arthur Bel

  23. Arthur,

    Ton projet me semble d’un grand intérêt. Quels sont tes délais? As-tu des échéances scolaires à tenir pour le mener à bien?
    Cette première ébauche est claire et bien rédigée, mais elle mériterait de passer au correcteur d’orthographe.
    Pour ce qui est du contenu à proprement parler, il faudrait que tu me précise dans quelle mesure je peux, en tant que secrétaire de l’association Terre Construite, te venir en aide. En l’état ce que je peux faire c’est te renvoyer aux quelques échanges de courriers entre les membres de TC et les étudiants candidats (tu en trouveras un peu partout sur le blog).

    Je suis actuellement dans le Vaucluse pour construire une maison de terre pisée… Je passerai à Paris aux alentours du 10 juillet, sinon tu peux aussi m’appeler…

    Dans l’attente de tes réponses, bien à toi, Cyrille Arvois,
    architecte-urbaniste,
    doctorant en géographie,
    secrétaire de l’association Terre Construite.

    PS: Une remarque encore, la trinité devrait placer au sommet les populations concernées par l’aide, puis à la base le travail associatif et sa valeur pédagogique, or la plateforme de ton projet, telle que rédigée pour lors, passe à mon sens trop sous silence cette primauté. Au delà de la patrimonialisation et de l’apprentissage, je crois, quant à moi, que la vraie valeur d’usage est là.

  24. Arthur Bel dit :

    Cher Cyrille,

    Un grand merci pour ta réponse, désolé d’avoir été long à répondre à mon tour. Pour répondre à tes questions,
    je n’ai pas de délais particulier, il s’agit d’un projet pour l’instant mené personnellement, que j’aimerais soumettre à mon école à la mi-septembre. Il s’agirait d’ici là d’établir en quoi il serait pertinent de mettre en place un tel projet vis-à-vis des besoins et demandes actuelles, avant même d’aller plus loin.

    Le fait par exemple qu’il existe une demande des étudiants d’avoir accès à une expérience comme celle qu’offre ton association, mais aussi d’apprendre de votre démarche, confirme la nécessité de créer une structure qui inviterait de telles associations à prendre la parole, expliquer leur démarche, voir enseigner de manière ponctuelle ( ou plus ) des savoirs nécessaires aux futurs architectes pour mener ce genre d’opération.

    Ma demande vis-à-vis des associations se limite donc dans un premier temps à m’aider à définir ce qui leur semble pertinent -ou pas- de mettre en place par rapport aux structures déjà existantes et aux demandes réelles. Il peut s’agir d’affiner la connaissance des demandes des étudiants tout comme estimer la possibilité pour les associations d’intervenir comme enseignant ou conférencier pour témoigner et transmettre un peu de leur savoir acquis sur le terrain.

    N’étant pas représentant de mon école et ce projet n’ayant rien d’officiel pour le moment, il s’agit seulement d’établir une sorte de « cahier des charges » et de pouvoir nommer un certain nombre d’acteurs qui serait intéressé à participer à un tel projet.

    Si je n’ai jusqu’ici nommé de population ou nommé de pays, c’est bien parce que ce projet se défini pour le moment comme une plate-forme pédagogique ouverte à différentes associations et acteurs. J’espère bien cependant que l’on arrivera ensuite à mener de réels projets. Quand je parle d’une structure connue et reconnue à laquelle on puisse s’adresser, c’est dans l’idée de se donner les moyens de répondre à une demande en envoyant des étudiants formés.

    Sortant tout juste de cette période de fin semestre bien connue des étudiants en architecture, j’ai maintenant plus de temps à consacrer à ce projet. Je serais ravi si on pouvait se voir à Paris lors de ton passage.

    Merci encore de l’attention que tu portes à ce projet,

    Arthur Bel

  25. ALMIRON, Hernan R.T. dit :

    Bonjour, je m’appelle Hernan.
    Je voudrais avoir des informations sur vos stages pour le période 2010-2011 en Argentine, je suis étudiant a l’école National Superieure d’Architecture de Clermont-Ferrand, Master 1.
    Merci de votre réponse.

  26. Ildiko BEDE dit :

    Bonjour,
    Je suis étudiante en architecture et en ce moment en échange en Argentine pour un an.
    Je n’ai jamais fais de chantier avant, sauf un peu de retapage d’une grange dans les Alpes mais j’ai toujours voulue aborder différemment la manière de construire que celle que l’on peux avoir en agence. Où la notion humaine aurait une place et où on mettrait la main à la pâte.
    Je reviens depuis 3 mois d’un voyage de 5 mois en Amérique Latine que j’ai fais en partie avec ma cousine. C’est grâce à ce voyage que je me suis intéressée à construire en Adobe. Je suis en ce moment en train de partager une chambre avec une amie, faute de moyen.
    Voilà! j’espère avoir répondue à toutes vos questions.
    J’aimerai beaucoup participer à l’un de vos projets en Argentine si les dates concordent. Je n’ai pas biens compris s’il y avait toujours des projets en cours et à quelle dates ils se feraient, peut être pourrez-vous me renseigner?
    Merci de votre attention.
    Ildiko

  27. Ildiko,

    Je suis le secrétaire de l’association Terre Construite et j’accuse réception de ta demande.
    Ta participation est la bienvenue. Je joins donc à cette réponse l’adresse de courriel de François Loze, le président de TC, pour qu’il soit informé de tes intentions.
    Je pense qu’a priori nous pourrons t’accueillir dans le centre d’Amaicha… Mais notre visibilité concernant les projets de l’année 2011 reste pour lors limitée.
    Je te propose que nous fassions le point d’ici là. Nous te tiendrons informée…

    à bientôt, bien à toi, Cyrille.

  28. Almiron Hernan dit :

    Buen dia Cyrille,

    mi nombre es Hernan Almiron, tengo 30 años, soy originario de la provincia de Tucumán, Argentina, estudiante de arquitectura en el grado de master, desde unos meses he conocido la asociación Terre Construite a través de su pagina web, en ese momento buscaba proponer una convención de Stage a fin de validar el año de estudio que realice Francia en 2009 / ­2010, en la Ecole National Superieure d’Architecture Clermont-Ferrand, dentro del master en desarrollo durable y patrimonio.

    He contactado François de vuestra asociación, y hemos podido intercambiar información sobre nuestros proyectos y experiencias, me ha sugerido de ponerme en contacto contigo para ver si es posible realizar una colaboración conjunta en el proceso de elaboración de un proyecto de desarrollo humano.

    De mi parte, cuento con experiencia en la realización de proyectos Artísticos-sociales para niños y jóvenes de las comunidades indígenas en Bolivia, específicamente en las ciudades de Sucre, Santa Cruz y Cochabamba. En el año 2006, comencé mi labor como voluntario dentro de una asociación francesa llamada AYNI, que tiene como misión colaborar en la gestión de proyectos en la educación popular y alternativa dentro de bibliotecas publicas en la periferia de la ciudad de Sucre.

    A partir de ese momento, me he involucrado con el desarrollo de proyectos humanitarios, como responsable-educador de proyectos de arte, para los sectores menos favorecidos. Cave aclarar, que en este ámbito « el arte » funciona como herramienta para generar vínculos entre las personas y reforzar la confianza en si mismo, mejorando los hábitos y la conducta entre otras cosas.

    En 2011, es de mi interés concretar un proyecto vinculado a la Comunidad de Amaicha del Valle. La idea de crear de un nuevo polo de acción artística-social para los niños y jóvenes de la Comunidad, surge de nuestro profundo sentimiento de respeto por los valores que, dentro de su cultura, este pueblo expresa por la Madre Tierra.

    Me encuentro en la etapa de búsqueda de padrinajes, y me pregunto si seria posible contar con el apoyo de Terre Construite, para la realización de un convenio con la Comunidad indígena, que permita la planificación del proyecto de arquitectura, la puesta en marcha y ejecución de la obra.

    El objetivo del proyecto es la construcción de un centro artesanal y cultural, el cual podrá brindar los medios técnicos-estructurales para el desarrollo de actividades tales como talleres de arte, artesanía, salud y medio-ambiente, beneficiando a la Comunidad de Amaicha, buscando fortalecer su identidad como pueblo originario, favoreciendo el intercambio y la comunicación de su cultura con el exterior.

    Para ello, buscamos crear a través de una arquitectura bio-climatica, durable, una infraestructura que aproveche de manera inteligente la energía que la Tierra nos brinda (empleando técnicas construcción en tierra cruda, iluminación, ventilación natural, recuperación del agua de lluvia y del río, el tratamiento de residuos orgánicos, generación de Bio-Gas, y otras técnicas naturales de gestión de recursos energéticos, para hacer un verdadero proyecto ecológico).

    Desde el punto de vista de su función, el nuevo espacio seria auto-sustentable económicamente, ya que a través de convenios con universidades y la cooperación con otras organizaciones, se aseguraría la puesta en marcha de los talleres de recreación y formación, que por medio de intercambios, permitiría a la vez la realización de actividades educativas y productivas.

    Todo esto permitiría lograr un triple propósito; economía de recursos; servicios a la comunidad; ingresos. Para ello, pensamos concretar construcción de :

    - un salón, para la realización de talleres.
    - un local, para exposición y venta.
    - un local para administración, y el deposito de materiales didácticos.
    - un área dormitorio, para albergar educadores y voluntarios.
    - un área de servicios, cocina (con horno solar), lavado, duchas, baños secos al exterior.

    Adjunto al mail, un documento con imágenes que resumen las acciones realizadas con los niños de las comunidades indígenas de Bolivia desde 2006 en el marco de los proyectos artísticos, los cuales en 2010 han tenido continuidad gracias al apoyo de las prefecturas gobierno, de artistas, voluntarios locales, contando con la cooperación internacional de ONG’s ,voluntarios de diversos paises y donaciones de particulares.

    Los textos del documento que adjunto, fueron tomados de los informes escritos por Pauline Thévénot, Pedagoga especializada en Ciencias de la Educación, quien me acompaña en esta iniciativa desde el año 2007.

    Actualmente hemos comenzado los estudios socio-económicos y ambientales de la región donde se ubica la comunidad de Amaicha con el fin de comunicar a las autoridades locales y nacionales sobre la importancia del proyecto.

    La financiación, si se trata de un proyecto tripartito o multilateral, podría venir del Ministerio de Desarrollo Social de la Nación, en participación de la Provincia de Tucumán y la asistencia técnica de la asociación Terre Construite.

    Pensamos sera posible contar con un nuevo padrinazgo para los talleres artísticos asociación Constellation.. La cual, cada año edita una revista, calendarios y organiza exposiciones en Europa para recaudar fondos que financian los talleres de arte. Mas info: http://www.constellationart.org

    También sera posible contar con la ayuda financiera de particulares, la intervención benévola de colaboradores en distintos campos artísticos y la realización de convenios con universidades, para recibir practicantes de diferentes carreras y países.

    Como responsable del proyecto, estoy en la búsqueda de apoyos para poder establecer las funciones a cada parte implicada dentro del mismo, de esta manera, con un rol bien determinado,correctamente establecido y bien ejecutado, tendremos la certitud de estar construyendo en una obra que alcanzara y tal vez superara los ideales anhelados.

    Hernan R.T. Almiron.

  29. Hernan,

    Tu proyecto me parece sumamente interesante. Me podes contactar por telefono de tal modo que lo hablemos de « viva voz » ,como se dice en francès…
    Pero desde ya lo que te puedo comentar es que el proyecto que tienen con Pauline tiene rasgos parecidos con el de Daniel Bustamante: tipia
    http://librosdelcaballito.blogspot.com/
    y ahi veras.

    Je pense qu’a priori nous pourrons vous accueillir dans le centre d’Amaicha… Et parrainer votre initiative. Mais notre visibilité concernant les projets de l’association dans le courant l’année 2011 reste pour lors limitée. Je te propose que nous fassions le point d’ici là. En attendant et en tout état de cause ce que je peux d’ores et déjà te proposer c’est de publier ton document pdf sur le site de l’association dans la catégorie « communiqués d’actualité » et de placer un lien vers le site http://www.constellationart.org.
    En attendant ton accord pour y procéder.

    Llamame para que nos conozcamos mejor.

    Saludo, Cyrille.

  30. Plombier lille dit :

    Bonjour,
    Un petit message pour vous faire remarquer que vos articles sont excellents !
    Continuez comme cela et merci.

  31. Florian dit :

    Somos Florian y Tom, vamos a viajar (febrero 2011) por argentina, empezando por Mendoza. Este viaje es nuestro primero viaje con mochilla. El objectivo de nuestro viaje es de trabajar en la construccion con tierra y por eso contacto a usted. la construccion con tierra es el futuro de manana y creamos mucho en su desarrollo. Tenemos muchas ganas de trabajar con usted, y queriamos saber si es posible de venir el mes de febrero y marzo. Espero a su respuesta pronto! hasta pronto!
    Florian y Tom

  32. Florian et Tom,

    Teniendo en cuenta el titulo de su mensaje y su asencia de tilde, voy a contestarles en francès. Si este idioma fuera un problema para su buena compreension, lo pueden decir y enseguida lo traduciré.

    Compte tenu du titre de votre message et de son absence d’accentuation, je prends la liberté de vous répondre en français… Si cela devait poser problème faites le moi savoir et je le traduirais.

    C’est en tant que secrétaire de l’association Terre Construite que je réponds à votre courriel.
    Malheureusement pour lors, je n’ai pas le temps de faire beaucoup plus. Mais je vous promets de répondre prochainement plus précisément à votre demande.
    Cependant ce que je peux vous dire d’ores et déjà c’est que votre participation est la bienvenue. A l’heure actuelle deux volontaires, se trouvent à Amaicha del Valle. Une autre a posé sa candidature pour les mêmes dates que vous dernièrement, ainsi, en vous associant aux projets en cours, vous seriez au nombre de 6 sur place, soit quasiment une équipe de chantier. Je joins donc à cette réponse l’adresse de courriel de François Loze, le président de TC, pour qu’il soit informé de vos intentions et qu’il réfléchisse à cette dernière éventualité.
    Je pense qu’a priori nous pourrons vous accueillir dans le centre d’Amaicha (Provincia de Tucuman)… Mais notre visibilité concernant les projets de l’année 2011 reste pour lors limitée. François qui est sur place pourra certainement vous en dire davantage.
    Je vous propose donc que nous refassions le point d’ici peu. Nous vous tiendrons informés…

    à bientôt, bien à vous, Cyrille.

  33. Clement Reysz dit :

    Bonjour, actuellement en formation d’ingénieur énergétiques, énergies renouvelables à Perpignan, je cherche un stage orienté sur la construction terre. Ayant une première expérience au Niger sur un grenier de conservation de denrées en terre crue-paille utilisant le refroidissement radiatif pour production de froid; je compte continue à acquérir des expériences professionnelles lors de ma formation. Pourriez vous me donner les contacts de personnes susceptible d’être intéressée.

    Cordialement,

    Clément

  34. Clément,

    C’est en tant que membre du réseau aRchiteRRe 3R et secrétaire de l’association Terre Construite, que j’accuse réception de votre courrier électronique.
    Pour lors, je ne peux que vous adresser une demande de précision, de telle sorte que je puisse, ensuite, mieux vous orienter:

    Dans quel cadre souhaitez-vous entreprendre votre stage (association, structures professionnelles ou académiques) ?
    La France étant malheureusement un pays où la législation complique considérablement la construction en terre, imaginez-vous partir à l’étranger pour la validation de ce stage?

    En vous souhaitant une bonne réception,
    cordialement,

    Cyrille

  35. Clement Reysz dit :

    Bonjour,

    merci pour cette réponse rapide. Coïncidence, c’est par le biais de votre association que j’ai visité et posté un message sur le réseau aRchiteRRe.
    En ce qui concerne les précisions,

    le cadre: peu importe, si il y a un « bureau d’étude » qui permet en plus de la formation pratique de participer à la construction…, d’acquérir une expérience également théorique (choix matériaux, dimensionnement,…)

    A l’étranger: Etant surement amener à étudier dans un pays anglophone l’année prochaine, je compte effectuer mon stage dans un pays hispanique afin d’améliorer mon espagnol. Plus particulièrement en Espagne, du à la proximité.

    Après étude de votre site, votre projet en Argentine semble vraiment intéressant. Cependant mes compétences (formation ingénieur energies renouvelables, énergétiques) dans un premier temps, et financièrement (étant parti au Niger l’été dernier et étant étudiant) dans un second temps me laisse dubitatif sur la possibilité d’un tel projet.

    Avez vous des entités (entreprises, assos…) attachées au réseau qui travaillent en Espagne?
    Pensez vous que je puisse être utile sur votre projet en Argentine?

    Cordialement,

    Clément REYSZ

  36. Clément,

    Je commence par répondre à ta dernière question: oui, ton aide est la bienvenue à Amaicha.
    Cependant notre petite association n’a pas de bureau d’étude… En revanche nous sommes associés au CRIATIC de Tucuman qui lui compte parmi son équipe un certain nombre d’ingénieurs.
    Pour lors les projets de l’association Terre Construite pour l’année 2011 sont les suivants:

    1. relevé du territoire communautaire d’Amaicha del Valle
    2. présentation et exposition photographique à Amaicha de ces travaux de relevé
    3. construction de l’extension de l’école San-Cayetano
    4. petits travaux d’aménagements de la maison de l’association à Amaicha

    Tu trouveras sur le blog de TC des descriptifs des projets et leurs états d’avancement respectifs.
    Je suis pour l’instant dans le haut-Vaucluse pour les nécessités d’un chantier de terre, mais il est vraisemblable que je rejoigne l’équipe actuellement réunie à Amaicha. Tu peux donc m’appeler au numéro indiqué ci-dessous pour tout renseignement complémentaire. Le mieux est certainement de parler de tout ça de vive voix. J’associe François à cette réponse. Il est président de l’association et se trouve sur place.

    D’ores et déjà, je peux te préciser les conditions d’accueil. Malheureusement nous ne disposons, pour lors, d’aucune forme de financement ou de subvention. Nous considérons que c’est aussi la garantie de notre autonomie. En conséquence, l’association ne peut pas payer les stagiaires. Nous demandons 5 euros par personne et par jour pour mener à bien nos projets associatifs. Par contre nous fournissons gracieusement, outillage, hébergement, formation et transport.
    Malheureusement, je connais personne à qui te recommander en Espagne. Par contre dans ta situation, je m’adresserais à l’architecte Pascal Rollet (en France) ou Marcelo Cortes(au Chili) ou peut-être encore directement au laboratoire CRAterre…

    à bientôt j’espère,
    cordialement,

    Cyrille

  37. Agathe dit :

    Bonjour,

    J’avoue que je viens de tomber sur votre blog de manière tout à fait hasardeuse et il s’avère qu’il m’a tout de suite interpellé. Je suis en 5ième année à l’école d’Architecture de Saint-Étienne, et effectivement, mes pensées correspondent à ce que j’ai pu lire à plusieurs reprises dans votre blog : les connaissances acquises durant les 5 années passées au sein de l’école d’architecture restent très théoriques. En tant que future architecte, il me semble primordial d’avoir un contact avec la matière constructive. La terre, matériau sain, rempli d’histoire et écologique peut offrir un avenir très prometteur dans l’architecture et je suis curieuse de connaître et comprendre ses réalités constructives.
    J’ai vécu 1 an en Amérique du sud, plus précisément au Chili durant l’année 2009/2010, j’ai un bon niveau d’espagnol et d’anglais. Durant l’année effectuée au Chili, j’ai participé à un programme de reconstruction après le tremblement de terre du 27 février 2010, mon expérience de « chantier » a donc été d’aller au contact des gens dans les quartiers les plus pauvres, de leur venir en aide. Cette expérience a fortifié mes capacités de travail en équipe, de prises d’initiatives et de responsabilités.
    J’ai eu l’opportunité de voyager dans d’autres pays d’Amérique du Sud, Argentine, Brésil, Uruguay, et de comprendre les réalités sociales, architecturales et urbanistiques.
    Je serais vraiment très curieuse et motivée d’effectuer un stage de fin de cycle de master 2 d’architecture d’une durée minimum de 3 mois ( à partir d’aout 2011 ) au sein de votre association.

    En espérant avoir de vos nouvelles très prochainement.
    Un grand merci
    Agathe

  38. Lucile dit :

    Bonjour Cyrille,

    Je reprends contact avec toi pour te dire que je confirme ma venue la deuxième quinzaine de juillet. Je n’ai pas encore pris mes billets de train car ils ne sont pas encore en vente. Y aurait-il par hasard quelqu’un qui viendrait de Buenos Aires à la même période que moi? Un covoiturage serait le bienvenu…

    Par ailleurs je voulais savoir si vous chercher d’autres volontaires pour cette période car je connais une étudiante espagnole qui serait intéressée pour apporter son aide. Elle étudie le journalisme et a déjà participé à des projets similaires…

    Cordialement,

    Lucile

  39. Sandy Vardin dit :

    Madame, Monsieur,

    J’ai obtenu un BTS Design Espace l’année dernière et ai choisi de continuer dans une troisième année puisqu’elle a pour avantage de proposer un stage de cinq mois dans l’entreprise que je souhaite à compter du 11 février 2010.

    C’est effectivement une belle opportunité puisque cela va me permettre de mettre à profit mes connaissances, ainsi que d?assouvir ma curiosité, à la fois pour tout ce qu’il me reste à apprendre de l’architecture, mais aussi au niveau de l?aspect réel qu’il me tarde de connaître. En effet, seule une expérience concrète me permettra de travailler avec une équipe qui met à profit différentes compétences sur un même projet, d?assimiler toutes les contraintes qu’il peut y avoir et simplement d’appliquer ma créativité et mon énergie dans le but de rendre un projet beau et possible.

    J’ai l’audace de vous contacter, car je pense que ma candidature peut vous intéresser et qu’elle tend à correspondre au profil de votre association, mais aussi parce que j’ai perçu quelques uns de vos projets comme très créatifs, originaux, des qualités que je souhaiterai que votre association m?apporte.

    Vous pourrez accéder à mon CV ci-joint et trouver quelques projets effectués durant mes années d’étude à l’adresse suivante: http://www.wix.com/vardinsandy/artchitecture

    En espérant avoir prochainement de vos nouvelles, je vous prie madame, monsieur, d’agréer l’expression de mes salutations les plus sincères, en me tenant à votre disposition pour tous renseignements.

    Sandy Vardin

  40. Laurine Durand dit :

    Bonjour bonjour,

    Je suis actuellement en voyage d’étude en Amérique du Sud pour préparer mon mémoire sur l’autoconstruction et le developpement informel dans les metropoles d’aujourd’hui. J’aimerai compléter cela par un apprentissage pratique de la construction en terre. J’ai déjà effectué mon stage chantier (2e année) en Bourgogne avec l’association REMPART, où j’ai pu m’initier à la maçonnerie traditionnel.
    Je vous ai envoyé un mail il y a quelques mois, mais mon adresse mail a été bloqué, je n’ai donc pas pu vous recontacter par la suite. Je vous ai renvoyé un mail il y a quelques semaines, mais ne recevant pas de réponse je réitère ma demande.
    Je suis maintenant à La Paz et prévoit de descendre en Argentine vers la fin de la semaine. Je serai donc à Tucuman au début du mois de Mai.
    Est-il possible de venir participer à votre projet pour une ou deux semaines, je ne demande pas de convention de stage, n’étant pas inscrite à l’école cette année. Pour information, j’ai passé l’année dernière ma licence d’architecture à l’école de Paris La Villette.
    Merci de votre réponse,
    cordialement,
    Laurine.

  41. Ichraq Bouzidi dit :

    Bonjour,
    Je suis une étudiante en 4ème année en Architecture au Maroc et je souhaite enrichir mon expérience par une pratique en chantier de construction en terre en argentine.je veux savoir comment procéder pour vous rejoindre .

    Cordialement
    ichraq

  42. Une rapide réponse groupée à la correspondance en attente. Pardon d’avoir davantage tardé qu’à l’habitude, c’est que contrairement à ce que l’on pourrait croire la vie à Amaicha est pleine de sollicitations et que le temps manque…
    Agathe, ta convention est signée et nous t’attendons dans la maison d’Amaicha aux alentours du 30 juillet. Ton aide ne sera pas de trop pour venir à bout du chantier de l’école San-Cayetano.
    Lucile, Toi et ton amie espagnole êtes les bienvenues. Sachez néanmoins que 15 jours sont un minimum pour s’adapter au caractère particulier de la vie à Amaicha del Valle et donc pour participer à nos opérations associatives.
    Sandy est parmi nous depuis début mars et jusqu’à la fin juillet.
    Laurine est arrivée mercredi dernier et restera jusqu’au 20 mai.
    Ichraq, tu peux te joindre à nous à condition de remplir préalablement le petit questionnaire que tu retrouveras dans les communiqués internes. C’est un modèle de candidature. J’ai moi-même voyagé l’été dernier dans le sud du Maroc et ai été frappé par la ressemblance des paysages avec le nord-argentin. Les montagnes striées de terrasses ancestrales et intégrées à celles-ci comme une ponctuation de maisons de terre. Au-delà, rien de commun et tout le reste sera pour toi une découverte.

    Cyrille

  43. Anne-sophie dit :

    hola Cyril,

    Me llamo Anne-sophie, soy belga, y estoy en Yerba Buena en una casita que comparto con Andrea, un frances quien trabajo en uno de sus proyectos con un belga, Francois. Me quedo aca durante dos semanas mas, trabajo para la fundación Proyungas sobre el plan de manejo de la reserva de Los Sosa. Después me voy de aca y quería pasar para Amaicha y ver lo que hacen. Me interesa mucho. Es posible de venir visitar ustedes? Hacia el 28-29 de mayo?
    Muchas gracias
    Espero de sus noticias!

    > Anna

  44. Anne,

    Nous descendons justement à Tucuman prochainement, nous y serons du mercredi 18 au dimanche 22 mai inclus…
    Tu peux m’appeler, mon numéro est le suivant: (0)381 (15)414 94 34.
    Le mieux est certainement de nous rencontrer et d’en parler de vive voix.

    saludos, Cyrille.

  45. Anne-sophie dit :

    Cyrille,

    gracias por tu respuesta!
    je ne travaille pas ce mercredi pour cause de déménagement de bureau. Ce serait donc parfait pour moi si nous pouvions se rencontrer mercredi ou bien le samedi si tu préfères. A toi de voir a quel moment de la journée et où.

    Nos vemos,
    Anne-sophie

  46. Anne Sophie,

    Je suis maintenant de retour à Amaicha…
    La durée minimale d’un séjour dans la maison de l’association est de 15 jours.
    En deçà de cette période de temps, l’adaptation est difficile et l’engagement sur un chantier de trop courte durée pour être à proprement parlé effectif.
    J’espère que tu trouveras l’occasion de te dégager de tes obligations le temps de ton adhésion à notre projet associatif.

    Salutation, bien à toi, Cyrille.

  47. Laura Maurin dit :

    Bonjour,

    J’ai eu vos coordonnées par un ami qui est élève de Mr Attali à l’école d’architecture Malaquais Paris et qui a suivi une de vos interventions.

    Cet ami m’a parlé de vos travaux d’architecture et de votre association, je suis architecte d’intérieur, passionnée d’architecture et de construction, et votre démarche m’intéresse beaucoup.

    Je me permets de vous contacter car je me rends en Argentine pour 3 mois (septembre à novembre) pour voyager.
    Si votre association est toujours active, serait-ce possible de venir observer vos travaux? et peut-être même participer?

    Merci d’avance pour votre réponse et bravo pour l’avancement de vos projets.

    Laura Maurin

  48. Stephanie Meglioli dit :

    Bonjour Monsieur,

    Actuellement étudiante en 5e année à l’Ecole Supérieure d’Architecture de Montpellier, et ayant valider toute mes unités d’enseignements, je suis dans l’attente de représenter mon PFE (projet de fin d’étude) à partir de février 2012. Je suis donc à la recherche d’une missions d’architecture dès Octobre 2011, afin de mettre à contribution mes compétences au profit de votre association et de découvrir une technique de construction ancestrale, indispensable pour mon projet professionnelle.

    Suite à la visite de votre site internet, ainsi que de longues conversations avec Dorian Vauzelle et Florian Mercier, qui ont effectué des stages avec votre association, je souhaiterais collaborer activement avec votre fondation.

    Je désire expérimenter l’usage d’anciennes techniques de constructions, par le biais de la terre crue. De plus, je suis particulièrement sensible aux objectifs que vous mettez en place, et je pense être en mesure de répondre aux exigences, à vos demandes et attentes. L’esprit d’équipe est pour moi indispensable pour une bonne production dans le travail.

    Je suis dynamique et motivée, vous apprécierez le sérieux, la rigueur et l’efficacité dont je fais preuve dans mon travail.

    Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part, je vous prie d’agréer Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

    Stéphanie Méglioli

  49. Stéphanie,
    Laura,
     
    Vous êtes les bienvenues dans la maison de l’association Terre Construite… A Amaicha.
    Nous construisons actuellement l’école San-Cayetano et votre aide nous sera utile!
    Nos travaux associatifs, en particulier la coopération avec la Communauté Indigène d’Amaicha-del-Valle, sont présentés dans la colonne de droite dite de: compléments. 

    Stéphanie,
    En ce qui concerne l’établissement de ta convention de stage, le mieux est certainement que tu me fasses parvenir le dossier scanné à cette même adresse, en m’en précisant sa durée. Je te le renverrai dument rempli. Ou encore, s’il n’y a pas d’urgence à remplir cette formalité, que tu viennes avec, ainsi nous pourrons ensemble établir tes objectifs pédagogiques. 
     
    Les conditions d’accueil sont celles décrites dans l’avant projet que tu trouveras en page d’accueil du blog de l’association.

    Pour les questions pratiques, consultes dans la catégorie « communiqués internes », le mail de François.

    à bientôt j’espère, Cyrille

  50. Jeece dit :

    Bonjour,
    Je suis content d’être tombé sur votre article et de voir que pas mal d’étudiants à travers la France tentent d’enrichir leur formation par la pratique, concrète, ce qui est de plus en plus difficile dans un cursus « réglementaire » : à Lille en tout cas, l’école d’architecture refuse désormais de signer des conventions de stages qui ne seraient pas obligatoires ; autrement dit la seule façon d’être accepté comme « stagiaire » dans une entreprise est d’être embauché, donc payé, donc un minimum expérimenté : pas question d’entrer juste pour apprendre (seuls les apprentis compagnons peuvent arriver avec cet argument).
    Les actions comme la votre sont très intéressantes, voire salutaires. Il faudrait d’autres structures qui permettent de faire l’interface entre un cadre d’études platonique (La boue, oh mon Dieu quelle horreur) et la réalité du travail tel qu’il l’a toujours été : savant et physique. Une architecture vraiment intelligente dépend de ça à mon avis…
    En espérant que le débat soit partagé…

1 2

Répondre

APHMODEK KLOTO |
Solidària |
les Amis de l'Ecole Publique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | friendshipbridge part 2
| associationfrancemadagascar
| INPBPM