Masse thermique

Les murs en terre de forte épaisseur ont un rôle particulier de stockage énergétique. Outre sa capacité d’accumulation, la terre se comporte de manière dynamique : elle restitue la chaleur ou la fraîcheur (suivant le climat extérieur) de façon déphasée.
Par exemple, en journée chaude d’été, le mur accumule la chaleur du soleil et la restitue plus tard, c’est-à-dire la nuit, lorsqu’il fait frais à l’extérieur. Il a la fonction inverse pendant la nuit : il accumule cette fois-ci la fraîcheur de l’extérieur pour la restituer le jour. Ainsi, en jouant sur l’épaisseur des murs et sur le poids spécifique du matériau, on peut optimiser le double rôle naturel climatiseur/chauffage du mur en terre.
A la différence de murs masse en béton ou en pierre, inertes à l’humidité, le mur en terre régule en même temps l’hygrométrie de l’air et résout les problèmes de condensation.

Extrait de Construire en terre, CRATERRE, Ed.Alternative Coll.AnArchitecture, 1985

 

APHMODEK KLOTO |
Solidària |
les Amis de l'Ecole Publique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | friendshipbridge part 2
| associationfrancemadagascar
| INPBPM